UEMOA : la Caisse de refinancement hypothécaire solde une partie de sa dette

 |   |  286  mots
Créée en 2010, la Caisse de régionale de refinancement hypothécaire est notamment chargée du refinancement des prêts au logement des établissements bancaires de l'UEMOA.
Créée en 2010, la Caisse de régionale de refinancement hypothécaire est notamment chargée du refinancement des prêts au logement des établissements bancaires de l'UEMOA. (Crédits : DR.)
La Caisse régionale de refinancement hypothécaire de l'Union économique et monétaire ouest-africaine procède ce jeudi 17 mai au paiement des intérêts semestriels et au remboursement partiel du capital de son emprunt obligataire dénommé «CRRH-UEMOA 5,95% 2017-2029». L'opération porte sur un montant global net d'impôt de 1,7 milliard de francs CFA soit environ 2,6 millions de dollars.

La journée de ce jeudi 17 mai sera mouvementée à la Caisse régionale de refinancement hypothécaire de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (CRRH-UEMOA). L'institution financière basée dans la capitale béninoise, Cotonou, procèdera en ce jour à l'apurement des intérêts semestriels et au remboursement partiel du capital de son emprunt obligataire dénommé «CRRH-UEMOA 5,95% 2017-2029».

D'après la CRRH, l'opération devrait permettre à l'institution financière de s'acquitter d'une dette portant sur un montant global net d'impôt de 1,7 milliard de Fcfa, soit environ 2,6 millions de dollars.

«CRRH-UEMOA 5,95% 2017-2029» constitue le septième emprunt obligataire lancé sur le marché sous-régional ouest-africain par la Caisse de refinancement hypothécaire en 2017, avec une maturité de 12 ans couvrant la période 2017-2029 pour mobiliser une enveloppe de 25,1 milliards FCFA soit environ 40,2 millions de dollars. Les fonds mobilisés devraient servir au refinancement des prêts à l'habitat consentis par les banques actionnaires de la CRRH-UEMOA à leurs clients.

Selon les clauses de l'opération d'emprunt, l'institution financière sous-régionale -qui est l'émetteur- verse semestriellement aux investisseurs, dans tous les pays de l'UEMOA, des taux d'intérêt de 5,95% nets d'impôts. Le remboursement du capital devrait quant à lui se faire par amortissement constant et linéaire sur 12 ans sans différé.

Rappelons que la CRRH-UEMOA est une institution créée en juillet 2010, sous l'initiative de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et du Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers (CREPMF). La Caisse est notamment chargée du refinancement des prêts au logement des établissements bancaires de l'UEMOA dont une cinquantaine sont actionnaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2018 à 16:35 :
"Survivre au progrès" Martin Scorcese

https://www.youtube.com/watch?v=z07JAMm6csM

"D'accord vous avez remboursé depuis longtemps la totalité de votre dette mais depuis les intérêts l'ont multiplié par 5, vous vous rendez-compte de tout ce que vous devez maintenant ? Alors faut payer..."

Ah la finance a trouvé un bon moyen de nous faire chanter avec cette arnaque aux dettes mais bon sans la complicité de leurs chienchiens politiciens cela ne serait jamais arrivé.

"L’ordre de la dette. Enquête sur les infortunes de l’État et la prospérité du marché" https://www.monde-diplomatique.fr/2017/01/LEDER/57018

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :