Commerce maritime  : de futures liaisons entre la Tunisie et l'Afrique de l'Ouest

 |   |  327  mots
La Compagnie tunisienne de navigation aurait une couverture financière garantie par l'Etat en cas d’absence de rendement dans ce projet de future ligne maritime avec l'Afrique de l'Ouest.
La Compagnie tunisienne de navigation aurait une couverture financière garantie par l'Etat en cas d’absence de rendement dans ce projet de future ligne maritime avec l'Afrique de l'Ouest. (Crédits : DR.)
La Tunisie lancera dans les prochains moins de nouvelles lignes maritimes commerciales directes  entre les ports tunisiens de Gabes et Sfax et l'Afrique de l'Ouest, via les ports de Dakar, d'Abidjan et de Tema au Ghana. Cette future opération entre dans le cadre de la stratégie tunisienne de renforcement de ces activités commerciales inter-régionales.

La Tunisie s'apprête à lancer, dans les prochains mois, une ligne maritime commerciale directe pour avoir un accès régulier au marché de l'Afrique de l'Ouest. D'après un communiqué du ministère tunisien du Transport datant du 5 février, la future ligne est composée de liaisons directes entre les ports tunisiens de Gabes et Sfax et les ports de Dakar (Sénégal), d'Abidjan (Côte d'Ivoire) et de Tema (Ghana.

Le projet de la future ligne maritime s'insère dans le cadre des nouvelles orientations que Tunis s'est fixées dans le développement de sa stratégie économique et commerciale en direction de l'Afrique subsaharienne.

Le projet sera pris en charge grâce à la garantie financière de la Compagnie tunisienne de navigation (CTN), avec laquelle les négociations dans ce sens sont en cours, indique le ministère tunisien du Transport.

Une arrivée en en force dans les sous-régions du Continent

Le projet d'une ligne maritime entre la Tunisie et l'Afrique subsaharienne était déjà dans sa phase avancée il y a plus d'un an. Lors de la 35e Conférence annuelle des chefs des missions diplomatiques et consulaires tenue en Tunisie en septembre 2017, le ministre tunisien de l'Industrie et du commerce, Zied Laâdhari, avait d'ailleurs révélé que cette nouvelle ligne maritime devant relier son pays à l'Afrique de l'Ouest ou l'Afrique australe en passant par le Maroc, était à l'époque dans sa phase d'études finales.

En parallèle, des sources officielles ont annoncé qu'un accord sera signé en avril 2018 en vue de l'intégration de la Tunisie au Comesa, le marché commun des 19 Etats d'Afrique orientale et australe, qui compte aujourd'hui quelque 500 millions de consommateurs.

En dehors du marché africain, où elle est membre de la CEDEAO avec le statut d'observateur depuis juin 2017, la Tunisie compte également lancer une future ligne maritime commerciale vers les ports de la Jordanie et des pays du Golfe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :