Infrastructures : 2017, année de la métamorphose routière au Rwanda

 |   |  395  mots
(Crédits : Reuters)
Poursuivant son plan de développement national, le Rwanda veut en finir avec le problème de l’infrastructure routière. Face au boom du trafic urbain à Kigali, les autorités préparent un projet d’élargissement des routes de la capitale qui démarrera dès janvier 2017. La même année, le goudron devrait couler sur les principales dessertes en zones rurales.

2017 ou l'année de la métamorphose routière au Rwanda. Les autorités de la ville de Kigali ont finalisé le projet d'extension des routes stratégiques de la capitale et les travaux seront lancés en janvier 2017, selon la presse locale. Réparti en deux phases, le projet couvrira au total 54 Km et son financement nécessite environ 76 millions de dollars.

De même dans les zones rurales, de nouvelles routes verront le jour sur les principales dessertes, couvrant 200 Km, où la circulation est difficile à cause de la poussière en saison sèche et de la boue en saison pluvieuse.

Si le premier projet de Kigali a vocation de dégager les goulots d'étranglement qui se forment aux heures de pointe dans la capitale rwandaise, le second vise à faciliter le déplacement des populations vivant en zones rurales, mais aussi et surtout à soutenir les activités agricoles. Rappelons que l'agriculture représente 32% du PIB du Rwanda. Malgré le boom des services qui constituent une considérable source d'emplois dans le pays, l'agriculture reste le premier employeur du pays avec plus 75% de la population active.

Financement européen, maîtrise d'ouvrage chinoise...

La semaine dernière l'Union Européenne (UE) a débloqué 10 millions d'euros en faveur de ce projet, marquant le dernier décaissement sur les 40 millions d'euros nécessaires à la rénovation du routier en zone rurale rwandaise tel que conclu en 2013 entre Bruxelles et   Kigali. « C'est un projet qui devrait être achevé en Décembre 2017 », confiait alors Michael Ryan, chef de la délégation de l'Union européenne au Rwanda.

Si la maîtrise d'ouvrage de ce projet en zone rural reste encore méconnue du grand public, celle de Kigali a été attribuée à la société chinoise, China Road & Bridge Corporation, un groupe investi dans de nombreux projets infrastructuraux à travers le continent, notamment au Kenya, au Sénégal, au Mozambique et au Gabon, pour ne citer que ceux-là.

La construction et la rénovation des routes au Rwanda s'inscrit dans le plan national de développement du Rwanda baptisé « Vision 2020 ». Outre les grandes métropoles, le gouvernement en tant élargir son action sur le long terme en incluant la construction des zones rurales dans les priorités du développement national, et ce, dans le cadre de la « Vision 2050 » encore en cours d'élaboration.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :