Tunisie : 2018, meilleure année pour le tourisme depuis 8 ans

 |   |  473  mots
Dans le détail, ce sont les touristes maghrébins, 4,3 millions soit 11% de plus que 2017, qui ont fait booster le nombre de touristes en Tunisie au cours de l'année 2018.
Dans le détail, ce sont les touristes maghrébins, 4,3 millions soit 11% de plus que 2017, qui ont fait booster le nombre de touristes en Tunisie au cours de l'année 2018. (Crédits : Reuters)
Pour le gouvernement tunisien qui fixe un objectif de 9 millions de touristes pour la nouvelle saison, la couleur du voyant de l’année 2018 est un signal d'encouragement. Après avoir subi le contrechoc d’une image à l’international écorchée par la problématique sécuritaire, les recettes touristiques de l’année 2018 ont connu une hausse significative. Du jamais vu depuis près d’une décennie. Détails.

Les recettes et les entrées touristiques sont  dans le vert en Tunisie. Au 20 décembre 2018, la saison touristique 2018 a enregistré 3,9 milliards de dinars (soit 1,4 milliard de dollars), c'est une hausse record de 42,1% par rapport aux recettes enregistrées en 2017, selon des chiffres du ministère tunisien du Tourisme. Du jamais vu depuis 2010, année pré-révolution avec ses plus de 7 millions de touristes !

La saison 2018, boostée par les touristes maghrébins

Cette hausse des recettes suit la tendance de la hausse du nombre d'entrées touristiques enregistrées au cours de l'année écoulée. En 2018, ce sont 8,3 millions de touristes qui ont visité la Tunisie soit une hausse de 17,7% par rapport à 2017.

Lire aussi : L'Afrique parie sur le filon de l'écotourisme

Dans le détail, ce sont les touristes maghrébins, 4,3 millions soit 11% de plus que 2017, qui ont fait booster le nombre de touristes dans le pays au cours de l'année 2018.

Pour compléter le tableau, les Français, avec 781.600 entrées (hausse de 37%), les Allemands 275.296 arrivées (+51,8%), les 599.000 Russes (+16,1%) et quelque 756.200 européens de nationalités différentes (+75,6%) ont visité ce pays nord-africain en 2018. En nombre de nuitées, le pays enregistre un chiffre de 26,1 millions soit une hausse de 22,1%.

Lire aussi : Tourisme d'affaires : la Côte d'Ivoire, troisième destination africaine derrière le Nigeria et le Maroc

Placée sur la liste des « pays déconseillés» à leurs ressortissants des ministères des Affaires étrangères occidentales, la Tunisie a subi longtemps les contrecoups d'une image écorchée par la problématique sécuritaire notamment les risques d'attentats sur son sol. Une « mauvaise publicité» qui avait pesé sur le secteur touristique avec la réticence des touristes à visiter le pays. Les assurances des autorités notamment sécuritaires n'y avaient changé que peu de chose. Mais aujourd'hui, le secteur reprend des couleurs.

A la conquête de 10 millions de touristes en 2020

Après une année 2017 morose, le secteur repart de meilleurs horizons, comme le confirment les bons chiffres de l'année 2018. René Trabelsi, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, compte surfer sur la vague pour atteindre l'objectif des 9 millions de touristes pour la saison 2019. Le pays fixait la barre à 10 millions de touristes qu'il envisage de conquérir à l'horizon 2020.

Lire aussi : Adeline Lobbes : « Le safari animalier reste l'une des premières raisons du tourisme en Afrique »

Cela passe par la mise en confiance des marchés européens et asiatiques, porteurs pour atteindre les objectifs. Le pays devrait également tabler sur une politique de séduction plus accrue à destination des Tunisiens résidant à l'étranger (1,3 million en 2018) mais aussi sur les touristes en provenance du Maghreb, Algériens (2,7 millions en 2018) en tête, qui ont sauvé la saison 2018. Le secteur en prend un coup d'accélérateur pour la reprise de son trend haussier !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :