Hôtellerie : AccorHotels réalise une implantation « stratégique » au Mozambique

 |   |  475  mots
(Crédits : AccorHotels)
Après l’annonce de son premier Pullman et troisième établissement au Ghana, AccorHotels étend davantage ses cordages et s’implante au Mozambique. Exploité sous la marque Mövenpick récemment acquise par le leader mondial du voyage et du lifestyle, l’hôtel ouvrira ses portes en 2021 dans la capitale Maputo. Détails.

«Vous allez voir d'autres choses arriver en Afrique», déclarait à La Tribune Afrique en avril dernier à Port Elizabeth Sébastien Bazin, PDG d'AccorHotels, s'exprimant sur les ambitions du leader mondial du voyage et du lifestyle après sa première acquisition de l'année, celle du rachat de 50% du groupe sud-africain Mantis, spécialiste de l'hôtellerie de luxe, du game reserve et de la conservation sustainability.

Et depuis, AccorHotels ne cesse d'enchaîner les investissements. Au Mozambique, l'hôtel Mövenpick Maputo ouvrira ses portes dans la capitale mozambicaine en 2021, annonce le groupe français ce jeudi 11 octobre, signant ainsi sa toute première implantation dans ce pays d'Afrique australe. L'établissement classé up-scale disposera de 150 chambres, un restaurant, des salles de réunion et conférences. Il sera érigé à proximité de l'Aéroport international de Maputo, soit à 5 km du centre-ville. L'accord d'exploitation a déjà été signé avec Matreal Property Services, un promoteur immobilier basé à Johannesburg.

AccorHotels Mozambique

«Moment favorable»

Marks Willis, directeur général Moyen-Orient & Afrique AccorHotels, explique ce premier investissement au Mozambique par la volonté du géant français de l'hôtellerie de poursuivre le plan renforcement de son empreinte en Afrique. Pas plus tard que la semaine dernière, la firme annonçait son premier Pullman et troisième hôtel au Ghana.

«Le moment est favorable pour cette implantation au Mozambique, un marché qui revêt une importance stratégique et dans lequel AccorHotels a identifié des opportunités pour répondre à une demande d'hébergement haut de gamme en partenariat avec la marque Mövenpick», a-t-il déclaré.

En investissant au Mozambique, AccorHotels entend miser sur le potentiel de développement du Mozambique qui est en lice pour une figure de l'exportation africaine de gaz naturel. «Grâce à ses liens étroits avec l'Afrique du Sud, centre économique de la région, à son importance de plus en plus marquée en tant que centre commercial régional et à son futur potentiel touristique du fait de sa richesse culturelle et de son littoral protégé sur l'océan indien, le Mozambique est un pays clé et un moteur de croissance pour les perspectives de développement futures», explique le patron Afrique.

Plusieurs études récentes font en effet état du potentiel touristique du Mozambique. Rien qu'en 2018, selon le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC), le secteur devrait contribuer de manière directe et indirecte à 9% du PIB. Un contexte qui ravive la concurrence sur ce marché, où plusieurs autres groupes dont l'américain Marriott envisagent s'implanter.

L'arrivée d'AccorHotels avec son Mövenpick Maputo va étoffer le paysage hôtelier du Mozambique. Mais par-dessus tout, le leader mondial du voyage et lifestyle entend clairement se positionner, lui qui trône déjà sur le secteur en Afrique depuis l'acquisition de Mövenpick Hotels & Resorts en septembre dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :