La BAD aux côtés de la Commerzbank pour soutenir le commerce en Afrique

 |   |  384  mots
(Crédits : TAP)
La Banque africaine développement va débloquer un fonds de 50 millions de dollars à la banque allemande Commerzbank pour lui permettre de répondre à la demande de financement du commerce africain. Il s'agit d'un accord de participation au risque, non financé, approuvé par le management de l'institution financière panafricaine.

Le développement du commerce en Afrique est une priorité de la Banque africaine de développement (BAD). L'institution panafricaine veut promouvoir ce secteur pour redresser l'économie du continent. D'après un communiqué rendu public cette semaine, le Conseil d'administration du groupe de la BAD a approuvé le 27 mars dernier, un accord de participation au risque, non financé, de 50 millions de dollars pour Commerzbank AG afin de lui permettre de soutenir les banques africaines dans leurs opérations de financement du commerce.

«Commerzbank est un partenaire stratégique pour la mise en œuvre du mandat de développement de la Banque. Cette intervention améliorera l'accès au marché des banques émettrices africaines, des entreprises et des PME», a déclaré le directeur du développement du secteur financier de la Banque, Stefan Nalletamby.

D'après ses explications, cette opération entre la BAD et la Commerzbank cible prioritairement les activités commerciales des secteurs économiques tels que l'agriculture et la fabrication. Cette facilité qui sera mise à la disposition des banques africaines permettra également le développement du secteur financier, l'intégration régionale et stimulera la génération de recettes publiques pour les Etats, ajoute-t-on du côté de la BAD.

La plupart des banques africaines ont en effet, d'énormes difficultés pour mobiliser des financements appropriées auprès des banques internationales pour soutenir les activités commerciales sur le continent. La nécessaire participation de la BAD s'explique par le fait qu'elle jouit d'une bonne cote auprès des agences de notation (AAA) et cela tend à rassurer les différents partenaires au financement du commerce en Afrique.

Un second accord en 15 ans

Cet accord entre la BAD et la Commerzbank pour soutenir le commerce africain est le second depuis le premier signé en 2003 entre les deux institutions. A l'époque, la BAD avait signé avec son partenaire, une convention de participation au risque (RPA) non financée de 100 millions de dollars sur la base d'un accord de partage des risques de 50/50 sur trois ans.

Notons que la Commerzbank est un acteur majeur du marché du financement du commerce sur le plan mondial et en Afrique. Elle est basée à Frankfort et dispose d'un vaste réseau avec une présence effective dans plus de 50 pays à travers le monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :