Nigéria : à la veille de Noël, l’importation de riz en plastique inquiète

 |   |  577  mots
(Crédits : DR)
102 sacs de 25 kg de riz en plastique ont été saisi à Lagos par des éléments de la douane, confirmant les récentes rumeurs de vente de riz en plastique au Nigéria. La douane poursuit les investigations espérant mettre la main sur le moindre grain de riz en plastique qui traînerait encore dans le pays.

Qui a dit que le riz en plastique ne circule pas au Nigéria ? La douane nigériane a saisi 102 sacs de 25 kg de riz en plastique à Lagos, a annoncé l'institution mercredi 21 décembre, dans un communiqué publié sur sa page Facebook. Etiquetée « Best Tomato Rice » (meilleur riz Tomate), la cargaison a été saisie lundi au quartier d'Ikeja et ne mentionnait aucune date, ni origine du conditionnement.

Mais selon la douane, cette livraison proviendrait de Chine et était destinée à être commercialisée pendant les fêtes de Noël et du Nouvel an, à un moment où les prix des denrées alimentaires en général et du riz en particulier flambent. L'analyse préliminaire de ce riz après l'ébullition montre qu'il est collant et fait de plastique, indique la Douane.

Un journaliste de BBC Afrique qui a pu voir le stock de riz témoigne : « Quand on touche le riz, rien d'anormal ne se remarque. Mais à l'approche du nez, une odeur de produit chimique s'en dégage ».

La Nigéria est actuellement sous le choc, d'autant plus que cette trouvaille vient faire taire toutes les voix qui s'élevaient récemment pour crier à l'intox lorsque l'information sur la probable importation de riz en plastique en provenance de Chine a commencé à circuler dans le pays. On se souvient d'ailleurs des reportages de certains médias qui faisaient notamment allusion au fait que si les Nigérians consommaient du riz en plastique, ils l'auraient ressenti au goût.

« Je suis [désormais] convaincu que ce riz existe bel et bien »

Mais aujourd'hui, tout parait on ne peut plus clair, de l'avis du contrôleur douanier, Mohammed Haruna, qui a participé à l'opération de saisie :

« Jusque-là, je pensais que l'information selon laquelle on trouverait le riz en plastique partout dans le pays n'était qu'une rumeur. Mais avec cette saisie, je suis totalement convaincu que ce riz existe bel et bien. »

Actuellement, l'inquiétude au sein de la société nigériane est telle que certains experts plaident déjà pour une adresse d'avertissements du gouvernement nigérian à son homologue chinois. « Il faut qu'on envoie un message fort à l'état de Chine et, si possible, prononcer l'arrêt de toute importation en provenance de la République populaire de Chine », a déclaré au site Premium Times Adewale Ilesanmi, consultant agro-business.

Le gouvernement nigérian a annoncé début décembre l'importation de 571 000 tonnes de riz pour les fêtes de fin d'année, réitérant toutefois son projet d'arrêt de ces importations. En mai dernier en effet, la ministre d'État du Commerce et de l'Industrie, Aisha Abubakar, annonçait une série de produit alimentaires dont le riz que le Nigéria prévoit d'arrêter d'importer à partir de 2018, dans le but de favoriser les filières nationales.

Depuis le début des rumeurs sur l'existence d'un trafic de riz en plastique au Nigéria, la Douane a lancé une opération qui vise a saisir le moindre gramme de ce type de riz dans le pays. Après la saisine de lundi, les investigations se poursuivent et les responsables mettent en garde les « saboteurs économiques » qui voient en cette période de fêtes l'occasion de se remplir les poches.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2016 à 15:20 :
que ce stock de riz plastique soit saisi et que ceux qui en ont commandé soient appréhendés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :