Un train électrique Le Caire - Al-Salam en Égypte

 |   |  239  mots
(Crédits : DR.)
Le projet d'aménagement d'une ligne de train électrique entre la capitale Le Caire et la nouvelle capitale administrative, Al-Salam se précise. Retour sur un chantier très attendu dont le premier coup de pioche se rapproche.

Grâce à la mise en place de ce nouveau mode de transport, le trafic sur l'autoroute reliant la capitale au canal de Suez se verra décongestionné d'environ 30%. Une aubaine pour le pays dont le réseau ferroviaire devenu trop obsolète faute de maintenance a finalement laissé place à la circulation automobile dans la capitale égyptienne. De fait, les Cairotes souffrent de la pollution et de longues heures passées au volant... L'arrivée d'un train électrique pourrait donc changer la donne.

Jusqu'à 340 000 passagers par jour

Fruit d'un partenariat entre un groupe d'entreprises chinoises et le gouvernement égyptien, le futur matériel roulant pourra accueillir de l'ordre de 340 000 passagers par jour et sera doté de 11 gares. A terme, ce train devrait permettre à l'État d'économiser 2,3 milliards de livres égyptiennes, soit environ 130 millions de dollars de subventions sur les carburants liées à la circulation automobile chaque année.

Un projet hautement stratégique pour l'Egypte

La ligne de chemin de fer dont les travaux de première phase débuteront d'ici fin 2019 s'étirera sur 67 km. D'un coût de 255 millions de dollars, le projet sera amorti sur une durée de 20 ans. Posé au-dessus du sol, le chemin de fer traversera la banlieue nord-est du Caire de Badr et Al-Shorouk. De quoi mieux desservir les lieux les plus éloignés du grand Caire grâce à cette opération résolument très stratégique pour l'avenir du pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :