Au Nigeria, une consommation d'énergie en pleine croissance

 |   |  222  mots
(Crédits : © fivepointsix - Fotolia.com)
Pays le plus peuplé d'Afrique, avec 175 millions d'habitants, le Nigéria connaît de grandes disparités de développement. Actuellement et depuis de nombreuses années, c'est la biomasse qui représente la part essentielle de son mix énergétique, entraînant le taux de déforestation le plus fort du monde.

Avec une population en croissance très importante, estimée à 440 millions d'habitants à l'horizon 2050, la consommation énergétique du pays continue de croître.

Une augmentation de 406 % en 43 ans

La consommation énergétique du Nigéria est en constante augmentation, avec des moyennes très hautes depuis quelques années.

406 % : c'est l'augmentation de la consommation d'électricité au Nigéria entre 1971 et 2014. C'est en 2012 que la valeur a été la plus élevée, avec une moyenne annuelle de 156,73 kWh par personne. Il faut toutefois relativiser ce chiffre, à titre de comparaison la moyenne française est de 6940 kWh par habitant.

Entre 2500 MW et 4000 MW : c'est la quantité effectivement utilisable d'électricité malgré une capacité installée théorique de 8000 MW. Soit entre un quart et la moitié seulement du potentiel énergétique des installations existantes. La différence provenant principalement du mauvais état du parc et de la précarité des transports.

80 % : c'est le pourcentage de la production électrique assurée par le gaz. La quantité restante étant majoritairement fournie par l'énergie hydraulique, avec la volonté de développer l'énergie solaire, notamment dans les villages reculés.

52 % : ce chiffre représentait la part de la consommation énergétique du Nigéria en 2013 par rapport à sa production. Le pays exportait 83 % de la production d'hydrocarbures tandis que la biomasse représentait 81 % de sa consommation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :