Électrification rurale : l'exemple marocain

 |   |  255  mots
(Crédits : DR)
Au Maroc, il y a 20 ans, la proportion des villages ayant accès à l'électricité était de 18% seulement... Selon l'Office national d'électricité (ONEE), le taux d'électrification rurale s'élève aujourd'hui à 99,53%.

Ainsi, en deux décennies, les autorités ont raccordé près de 40 000 villages au réseau électrique national. En outre, elles ont aussi équipé plus de 70 000 foyers de kits photovoltaïques domestiques. Cela pour faire face à la dispersion des ménages ruraux mais également afin de parer à un autre écueil : les faibles revenus de la population ne permettant pas aux ménages un raccordement au réseau traditionnel.

Ce programme d'électrification rurale globale demande une participation symbolique des foyers de 25%, soit un paiement de 3,60 euros par mois. L'objectif est de connecter 2 100 nouveaux villages au réseau électrique afin de porter le taux d'électrification rurale du Maroc à 99,93% d'ici à 2019.

Rappelons qu'en Afrique, désormais, le Maroc fait figure de pionnier des énergies renouvelables. C'est d'ailleurs dans ce pays que l'on trouve la plus grande centrale solaire à concentration du continent : le complexe Noor I, inauguré en 2016 et d'une capacité de 160 mégawatts. C'est aussi au Maroc que deux autres centrales thermo-solaires ont été mises en chantier : Noor II et Noor III (pour une capacité totale de 350 MW).



Depuis près de 10 ans maintenant, le Maroc s'est lancé dans un programme ambitieux de renforcement et de diversification de son réseau, trop largement dépendant des combustibles fossiles. Objectif : réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 13 % d'ici 2030 par rapport au niveau de 2010, et investir massivement dans les énergies renouvelables dans les quinze prochaines années. Rien d'étonnant alors à ce que le Maroc ait abrité le sommet de la COP22 à Marrakech en 2016...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :