Pétrole : l’américain Vaalco prépare son offensive pour se renforcer en Afrique de l’Ouest

 |  | 373 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Reuters)
En confiant sa direction générale à Georges Maxwell, un connaisseur des marchés africains, l’américain Vaalco Energy entend déployer sa stratégie visant à booster ses parts de marché en Afrique de l’Ouest.

Vaalco Energy en veut plus en Afrique de l'Ouest et c'est le principal motif du choix porté sur son nouveau patron. La compagnie d'exploration pétrolière basée à Houston aux Etats-Unis vient en effet de choisir comme directeur général Georges Maxwell, un connaisseur du marché pétrolier africain qui a travaillé au cours de ces 17 dernières années, notamment en Afrique Centrale et de l'Ouest.

« Le Conseil estime que la récente réussite de M. Maxwell en matière de fondation, de construction et de vente d'une société énergétique africaine prospère, ainsi que son expérience significative à des postes de direction, ses antécédents éprouvés en fusions et acquisitions et ses liens étroits avec les pays européens, américains et africains. Les communautés des marchés financiers complèteront et accéléreront la capacité de la société à réaliser cette stratégie », indique le conseil d'administration de Vaalco dans un communiqué.

Lire aussi : Guinée équatoriale : comment le pétrolier d'Afrique centrale prévoit sa sortie de 8 ans de récession en 2021

Historiquement actif au Gabon et en Guinée équatoriale, Vaalco Energy a renforcé ses positions au pays d'Ali Bongo Ondimba avec l'acquisition des activités locales du sud-africain Sasol, finalisée en février 2021 pour un coût global de 44 millions de dollars. Désormais, Vaalco Energy veut pouvoir non seulement intensifier ses activités dans ces deux pays, mais également explorer de nouveau marchés plus à l'Ouest du continent, sans toutefois préciser ceux qui l'intéressent en particulier

Lire aussi : Mines - Hydrocarbures : Les Russes en force en Guinée équatoriale

Selon la stratégie établit par la firme américaine, cette expansion ouest-africaine passera notamment par le renforcement de sa présence à Londres qu'elle qualifie de « principal centre financier et de conseil pour les sociétés énergétiques africaines ». Déjà coté à London Stock Exchange, Vaalco va ouvrir un bureau permanent dans la capitale britannique et y nommera un directeur financier dont l'une des missions, aux côtés de Georges Maxwell, sera entre autres de susciter l'intérêt de nouveaux partenaires et potentiels investisseurs pour le projet d'expansion de la compagnie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :