Djibouti : lancement d'un projet de parc éolien dans le Ghoubet

 |   |  301  mots
(Crédits : Reuters)
Premier du genre dans le pays, avec une capacité de 60 MW, le futur parc sera financé par notamment Africa Finance Corporation et Great Horn Investment Holdings.

Djibouti lance son premier projet éolien. Un groupe d'investisseurs internationaux, ainsi que Great Horn Investment Holdings, viennent d'annoncer un accord historique pour la construction d'un parc éolien de 60 MW à Djibouti. L'ouvrage augmentera la capacité de production d'énergie du pays de 50%, afin de répondre à la demande énergétique croissante et à la transition vers des énergies 100% renouvelables d'ici 2030. Le nouveau projet est situé dans la région de Ghoubet, près du lac Assal à Djibouti, Il est financé par Africa Finance Corporation (AFC), Climate Fund Managers (CFM), FMO, la banque néerlandaise de développement entrepreneurial et Great Horn Investment Holdings (GHIH).

Lire aussi : Djibouti se dote de la plus vaste zone franche d'Afrique

C'est le premier projet d'envergure en matière de production d'énergies renouvelables de Djibouti, qui devrait réduire ses émissions de 40%, dans une décennie. La demande d'électricité du pays de la corne de l'Afrique est appelée à croître dans les prochaines années en raison de divers projets d'infrastructure à grande échelle, notamment des ports, des zones franches et des chemins de fer. Djibouti dépend essentiellement de la production nationale d'énergie thermique et des importations en provenance d'Éthiopie pour sa consommation d'électricité et a besoin d'un supplément de capacité intérieure en énergie renouvelable.

« La zone de libre-échange internationale de Djibouti (DIFTZ), qui deviendra la plus grande d'Afrique avec le parc industriel lourd de Damerjog, créera une demande de 3700 MW, au cours de la prochaine décennie. Cette demande ne peut être comblée que si l'énorme potentiel inexploité des énergies renouvelables dans notre pays, comme les énergies solaire, géothermique ou éolienne est pleinement exploité », a déclaré Aboubaker Omar Hadi, président de l'Autorité des ports et zones franches de Djibouti et du GHIH.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :