Energie : la BAD poursuit son soutien aux réformes des Comores

 |   |  238  mots
(Crédits : DR)
Les Comores viennent de bénéficier d'un financement supplémentaire de la Banque Africaine de Développement (BAD), destiné à la poursuite des réformes engagées dans le secteur de l'énergie depuis 05 ans. La cérémonie de signature de l'accord de financement supplémentaire s'est tenue jeudi à Malabo, en marge des Assemblées annuelles de la Banque en Guinée équatoriale.

L'accord paraphé entre la Directrice Générale Adjointe de la Banque pour l'Afrique de l'Est, Nwabufo Nnenna, et le Ministre des Finances et du Budget des Comores, Saïd-Ali-Saïd Chayhane, doit principalement permettre au gouvernement comorien de continuer ses réformes, entamées en 2014, dans le cadre du Projet d'appui au secteur de l'énergie (PASEC).
« Nous voulons saluer les efforts déployés par la Banque pour le développement de notre pays », s'est réjoui le ministre. Et de poursuivre : « Ce financement supplémentaire pour le secteur de l'énergie va permettre à notre pays de résoudre les difficultés liées en la matière ».

La Banque, dont cet appui envers le secteur énergétique s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie pays, a de son côté réaffirmé sa disponibilité « à toujours accompagner l'Union des Comores », ainsi que l'a annoncé sa directrice régionale.

Nwabufo Nnenna a également promis que l'institution panafricaine déploierait « tous les efforts pour la réussite de l'ensemble des projets ».

En effet, a-t-elle indiqué, « cette année, nous préparons trois projets pour les Comores, dont un dans le secteur routier et un autre pour l'appui à l'administration générale du pays. Nous espérons, d'ici à la fin de 2019, lancer le projet pour le fonds spécial de soutien. Des discussions vont bientôt débuter pour finaliser tous ces projets ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :