Algérie : un accord entre Sonatrach et Exxon Mobil sur le gaz de schiste signé cette année

 |   |  307  mots
En Algérie, les ressources de schiste sont estimées à quelque 22 billions de mètres cubes.
En Algérie, les ressources de schiste sont estimées à quelque 22 billions de mètres cubes. (Crédits : Reuters/Ramzi Boudina)
La compagnie pétrolière algérienne Sonatrach entend signer un accord avec l'américain Exxon Mobil pour le développement du gaz de schiste, a-t-on appris de source officielle cette semaine. Devant intervenir d'ici la fin de l'année, d'après la même source, cet accord permettra la mise en valeur des réserves de schiste de l'Algérie.

Disposant de l'une des plus importantes réserves mondiales de roches schisteuses, l'Algérie veut procéder au développement du gaz de schiste. Pour ce faire, la compagnie pétrolière algérienne, Sonatrach, envisage de signer un accord avec le géant américain Exxon Mobil. «Nous verrons probablement bientôt un accord avec Exxon, avant la fin de l'année ... Nous regardons leur expérience dans le schiste et nous voudrions qu'ils soient impliqués avec nous», a déclaré Abdelmoumen Ould Kaddour, le président directeur général de la Sonatrach, cette semaine, en marge de la Conférence mondiale sur le gaz, tenue à Washington.

Selon lui, les échanges portant sur un potentiel accord entre les deux compagnies ont démarré depuis le début de cette année. Le patron de la Sonatrach a indiqué ensuite qu'une mission de sept experts de la compagnie américaine avec pour objectif d'inspecter la géologie du pays ainsi que d'autres facteurs en vue de la signature de l'accord, a séjourné récemment en territoire algérien.

Notons que la Sonatrach discute également avec d'autres compagnies toujours pour le développement du gaz de schiste. «Nous avons besoin que beaucoup plus de compagnies viennent pour explorer», a déclaré Ould Kaddour à Bloomberg. «Nous discutons avec toutes les grandes compagnies».

Le PDG de la Sonatrach pense notamment à Chevro, par exemple, deuxième compagnie pétrolière américaine derrière Exxon Mobil. Mais celle-ci part avec un avantage sur ses concurrentes, étant très appréciée par les autorités pétrolières algériennes. «Exxon Mobil est Exxon Mobil», a insisté Ould Kaddour. «Ils ont une grande expérience dans ce domaine, et ils utilisent une technologie qui pourrait être positive pour notre développement», a ajouté le patron de la Sonatrach.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/07/2018 à 17:15 :
le peuple algerien a encore une fois été vendu surtout ceux du sud région rural et agricole alors que tous les pays font marche arriere sur le gaz de schiste les vendus au pouvoir eux foncent dans le gaz de schiste au lieu de faire des forages pour chercher de l 'eau ce qui sera le prochain (OR NOIR)
honte a vous traite a votre peuple depuis 1962
a écrit le 02/07/2018 à 18:15 :
si cela est bien pourquoi ne pas le faire en eurpe et au usa les dirigeants algériens ont vendu leur peuple et leur pays encore une fois
Réponse de le 24/07/2018 à 17:19 :
par ce que en Europe et au usa ils cherchent l' eau c'est ça le prochain or noir
en vrai et quant tu as des assoiffés d argent corrompus et incompétents
tu en profite et tu respectes rien ni eux ni leur peuple ni leur pays
puisque eux le font pas

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :