Guinée équatoriale : le gouvernement confie à Nexant l’étude du projet d’une usine de transformation de dérivés de méthanol

La société américaine qui avait reçu le feu vert du gouvernement en janvier dernier devrait livrer le rapport d'étude de faisabilité à la mi-juin. En décembre dernier, le gouvernement avait ordonné le démantèlement de l'usine de méthanol appartenant à AMPCO au complexe de gaz de Punta Europa.

3 mn

(Crédits : AEC)

Le ministère des Mines et des hydrocarbures (MMH) de Guinée équatoriale, en collaboration avec l'Atlantic Methanol Production Company (AMPCO), a confié à la société américaine Nexant l'étude de faisabilité pour la construction d'une nouvelle usine de production de formaldéhyde à Punta Europa.

Le projet fait partie de l'Année de l'investissement et avait été convenu lors d'une réunion en janvier dernier entre le président Teodoro Obiang, Gabriel Mbaga Obiang Lima, ministre des Mines et des hydrocarbures, le PDG de Marathon Oil, Lee Tillman, et son vice-président, Mitch Little.

En décembre dernier, le gouvernement avait ordonné le démantèlement de l'usine de méthanol appartenant à AMPCO au complexe de gaz de Punta Europa sur l'île de Bioko, appelant plutôt à une raffinerie modulaire.

Une « année d'investissement » dans le transformation de gaz et du pétrole

Le formaldéhyde est un composant clé dans la fabrication de plastique, de vêtements, de papier et est largement utilisé dans les industries dérivées du bois. La construction d'une telle installation en Guinée équatoriale ouvrirait des portes pour la création et la croissance de ces industries connexes dans le pays. L'étude de faisabilité du projet devrait être prête à la mi-juin 2020 et fait partie de l'année en cours 2020.

Lire aussi : Coronavirus : de l'importance stratégique des industries nationales du médicament

« Nous sommes sur la bonne voie pour livrer plusieurs projets dans le cadre de l'Année d'investissement 2020 après l'attribution de l'étude de faisabilité pour une raffinerie modulaire de 5 000 b / j à VFuels le mois dernier, et l'attribution de l'étude de faisabilité pour l'usine de dérivés de méthanol cette semaine », a déclaré Gabriel Mbaga Obiang Lima via un communiqué relayé ce jeudi par l'African Energy Chamber. « Ce sont deux projets phares de l'Année de l'investissement qui stimuleront la transformation locale du pétrole et du gaz naturel et créeront des emplois substantiels pour le pays », a-t-il ajouté.

Les projets de l'Année de l'investissement 2020 visent à attirer des investissements dans les industries intermédiaires et en aval de la Guinée équatoriale et à promouvoir des infrastructures qui ajoutent de la valeur à l'industrie des hydrocarbures du pays par la création d'emplois. À la lumière de la crise économique actuelle dans la région, l'Année de l'investissement est également devenue un moyen pour la Guinée équatoriale d'assurer une reprise rapide et durable de son économie en encourageant les investissements dans des projets d'infrastructure clés qui peuvent créer de la valeur locale et générer des revenus pour le pays.

Des projets de raffineries dans le pipe

Les projets clés promus dans le cadre de l'Année de l'investissement comprennent notamment une raffinerie modulaire pour l'approvisionnement domestique, une raffinerie modulaire supplémentaire qui pourrait être destinée à l'exportation, des réservoirs de stockage pour les produits raffinés, la fabrication de dérivés de méthanol, une zone d'extraction industrielle avec une raffinerie d'or et un projet d'usine d'urée.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.