Automobile : fruit du deal avec Peugeot, la nouvelle usine Dangote renforce la concurrence au Nigeria

Avec une capacité initiale d’environ 44 000 véhicules par an, l’usine nouvellement construite par Dangote Peugeot Automobiles Nigeria s’impose sur un marché national d’assemblage automobile relativement peu concurrentiel.
Ristel Tchounand
(Crédits : DR)

L'industrie automobile africaine en mouvement, cette fois à l'Ouest du continent. Dangote Peugeot Automobiles Nigeria (DPAN) vient de mettre en service son usine d'assemblage de véhicules nouvellement construite à Kaduna, au Nord-ouest du pays. Avec une capacité de démarrage de 120 véhicules par jour selon les informations transmises par la firme à la presse locale, cette unité produira 43 800 000 véhicules par an. La 301 est le premier modèle assemblé, suivi de la Landtrek, la 3008, la 5008 et la nouvelle 508.

« Repositionner la marque »

Le management de DPAN entend, au travers de ce nouveau virage, « repositionner la marque à court, moyen et long terme » sur le marché nigérian. Le véhicule Peugeot a été le premier engin de marque internationale assemblé au Nigeria à partir de 1975, suite au partenariat du géant français avec le gouvernement, acté quatre ans plus tôt avec la création de Peugeot Automotive Nigeria. Les années 1980 marquent l'âge d'or de la firme. Environ 90 000 véhicules assemblés par an. La privatisation de l'entreprise en 2006, pourtant porteuse d'espoir quant à un avenir prometteur, se solde par un échec. L'accumulation d'énormes dettes contractées auprès de banques locales couplée à plusieurs autres déconvenues conduisent à la dégringolade de l'activité dans les années 2000. Même après le redémarrage, rien ne sera plus comme avant.

Désireux d'étendre son empire, Aliko Dangote propose en 2017 de reprendre les 79,3% de participation de la société publique de gestion des actifs du Nigéria (AMCON) dans Peugeot Automotive Nigeria. Le tycoon ne craint pas de reprendre cette activité car les véhicules Peugeot ont bonne presse sur le marché local. D'ailleurs, « la forte acceptabilité et la demande de véhicules Peugeot dans le pays » -comme l'indique un document de présentation de l'ancien détenteur de la licence Peugeot- a fortement motivé, il y a plus de 50 ans, l'arrivée du constructeur français. En 2018, la Banque centrale valide le deal dont les termes ne seront pas révélés, puis ont eu lieu le rebranding de l'entreprise et les travaux de construction de l'usine désormais opérationnelle.

Une trajectoire dynamique pour le marché national

Avec cette unité, DPAN relève le niveau de la concurrence sur le marché automobile nigérian sur lequel il pourrait rapidement asseoir son leadership. Outre PAN Ltd -ex-détenteur de la licence de Peugeot et assemblant les marques chinoises Higer (autobus, autocars, minibus et pick-ups) et Chery (voitures de tourisme et 4X4)- en effet, l'américain Ford a lancé son usine d'assemblage de 15 millions de dollars à Lagos en 2017. Six autres compagnies assemblent des marques dont Hyundai, Nissan ou Kia...

Cet investissement d'Aliko Dangote -qui faisait encore tout récemment la une avec sa méga-raffinerie pétrolière- intervient alors que les géants mondiaux de l'automobile s'intéressent fortement aux marchés africains depuis quelques années. Si les pays comme l'Afrique du Sud, le Maroc, l'Egypte, le Rwanda,  le Ghana ou plus récemment la Côte d'Ivoire... ont accueillis d'importants investissements, le Nigeria reste généralement un marché très convoité, mais où la dominance de véhicules importés a souvent freiné la construction automobile. Mais l'actuel dynamisme pourrait davantage donner des idées à l'industrie mondiale. Et ce, même si dans la plus grande économie d'Afrique, les entrepreneurs locaux se montrent souvent avant-gardistes dans les secteurs stratégiques.

Ristel Tchounand
COP 27 : L'Afrique face à l'urgence climatique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 16/11/2022 à 0:01
Signaler
Très géniale de réaliser une telle infrastructures en Afrique. Je souhaiterais être un concessionnaire au Cameroun.

à écrit le 26/03/2022 à 22:33
Signaler
Pour plus d'information, comment adhéré la mécanique pour un nouveau bachelier?

à écrit le 26/03/2022 à 22:32
Signaler
Pour plus d'information, comment adhéré la mécanique pour un nouveau bachelier

à écrit le 04/02/2022 à 11:50
Signaler
120 x 365 = 43 800 et pas 43 800 000 !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.