Côte d'Ivoire : les planteurs de cacao iront-ils jusqu'à boycotter les grands producteurs de chocolat  ?

 |  | 270 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : Reuters)
La prime de soutien aux planteurs est désormais le point de divergence qui risque de durcir le bras de fer entre les producteurs locaux de cacao et les grands industriels de chocolat.

Les producteurs de cacao de Côte d'Ivoire ont déclaré jeudi qu'ils se retireraient des programmes de durabilité de l'industrie du chocolat si les entreprises essayaient d'éviter de payer une prime destinée à soutenir les des agriculteurs.

Le premier producteur mondial a introduit cette saison une prime de 400 dollars par tonne, connue sous de « différentiel de revenu décent » (DRD) pour augmenter les salaires des agriculteurs.

Cette mesure a été bien accueillie par les agriculteurs, mais augmente les prix du cacao ivoirien au moment même où la pandémie de coronavirus fait chuter la demande mondiale, provoquant des tensions entre les grandes entreprises chocolatières et les producteurs locaux de « l'or brun ».

Le label d'éthique menacé

L'enjeu réside dans les programmes de durabilité qui certifient que le cacao que les entreprises internationales achètent est conforme aux règles d'éthique sur toute la chaîne de production.

Lesdits programmes qui permettent aux entreprises de commercialiser leur chocolat sous le label « produit éthique » à des prix élevés ne concernent quasiment que la moitié des exportations de cacao de la Côte d'Ivoire.

Plus de 500 représentants de quatre des principales organisations d'agriculteurs de Côte d'Ivoire ont rencontré jeudi dans la capitale, Yamoussoukro, des responsables de l'organisme de régulation du cacao du pays et ont promis une ligne dure contre les entreprises de chocolat.

Les régulateurs du cacao en Côte d'Ivoire et au Ghana voisin, deux pays qui produisent ensemble environ deux tiers du cacao mondial, ont accusé cette semaine Hershey et Mars d'essayer de contourner le paiement de la DRD.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2021 à 8:14 :
Les producteurs ivoiriens sont inquiets car leurs produits ne sont pas achetés

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :