Mali : AngloGold Ashanti et Barrick Gold cèdent leurs parts dans la mine de Morila

 |  | 282 mots
(Crédits : DR.)
L'entreprise australienne Mali Lithium a déjà manifesté son intention d'acheter, pour un montant allant de 22 à 27 millions de dollars, les 80% de parts détenues par les deux géants miniers dans le tour de table de Morila.

Le sud-africain AngloGold Ashanti et et le canadien Barrick Gold ont décidé de céder leurs participations effectives de 80% dans le capital de la mine d'or de Morila au Mali. Si les deux géants miniers ont évité de commenter dans un communiqué la situation politique dans le pays, on devine aisément que le coup d'Etat militaire du 18 août dernier aurait au moins accéléré la décision des deux miniers.

Pour sa part, l'entreprise australienne Mali Lithium devrait racheter l'entreprise de droit malien qui détient les parts des deux géants miniers et les 20% restants appartenant à l'Etat, pour un montant estimé entre 22 et 27 millions de dollars, comme le révèlent Barrick Gold et AngloGold Ashanti.

Ces derniers ont déclaré que cet accord leur permettrait de concentrer leur capital et leur activité dans d'autres régions, de prolonger la durée de vie de la mine et « profiterait aux parties prenantes du pays ».

La mine de Morila était plus connue à son apogée sous le nom de « Morila le gorille ». Les volumes qui y ont été extraits s'élèvent à pas moins de 6,9 millions d'onces d'or, ayant généré plus de 2,5 milliards de dollars en impôts et dividendes. La mine devait toutefois fermer ses portes en 2021.

La cession de la mine à Mali Lithium devrait être effective d'ici octobre prochain, à condition que celle-ci trouve les fonds nécessaires pour acter l'achat des actions et avoir le feu vert des autorités maliennes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :