Mines-hydrocarbures  : ces événements qui ont marqué l'année 2019 (3/8)

 |   |  226  mots
(Crédits : Reuters)
Principale source de devises des pays africains, les industries extractives du pétrole, du gaz et des mines ont été marquées par une série d'événements tout au long de l'année. Litiges, fermetures de sites, innovations, sécurité,... La Tribune Afrique a sélectionné une liste de faits majeurs qui ont fait l'actualité de l'année 2019.

38 morts dans l'attaque contre un convoi du minier canadien Semafo au Burkina Faso

Le 6 novembre, une attaque terroriste contre des bus transportant des travailleurs de la mine de Boungou, appartenant à la compagnie aurifère canadienne Semafo, fait 38 morts et près de 60 blessés. L'entreprise canadienne visée pèse pour une large part dans le développement du secteur aurifère burkinabé.

Présente aussi en Côte d'Ivoire, la Semafo exploite une deuxième mine au Burkina Faso, à Mana. La compagnie minière a produit un total de 68 000 onces d'or au troisième trimestre 2019, dont 55 600 onces extraites de la seule mine de Boungou, entrée en production en septembre 2018.

La sous-région a subi 28 attaques en trois ans, dont 19 cette année, la plupart étant liées au terrorisme islamiste qui oblique les pays et les compagnies minières à revoir leur stratégie. L'Afrique de l'Ouest est devenue l'un des principaux pourvoyeurs d'or à l'échelle mondiale et attire les plus grandes entreprises du secteur. Parmi les pays producteurs de a sous-région, on retrouve le Ghana (130 tonnes d'or par an), le Mali (61 tonnes), le Burkina Faso (60 tonnes), la Côte d'Ivoire (41 tonnes), la Guinée (27 tonnes) et le Sénégal (18 tonnes). Au total, ce sont près de 340 tonnes d'or qui sont exportées chaque année. Des volumes appelés à croître.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :