Cameroun : bonnes perspectives pour la filière coton

 |   |  271  mots
(Crédits : Pixabay)
A l'occasion de la fête des Travailleurs ce mardi 1er mai, la Société de développement de coton au Cameroun a annoncé de bonnes perspectives pour la filière du coton. L'entreprise qui met en avant son bénéfice net de 4,3 milliards de francs CFA réalisé en 2017 a indiqué que sa restructuration est une des clés de ces résultats encourageantes.

C'est désormais une pente ascendante qu'arborent les producteurs du coton au Cameroun. Mardi 1er mai, le top management de la Société de développement de coton (SODECOTON) a indiqué que la restructuration de l'entreprise publique laissait entrevoir de bonnes perspectives pour la filière au Cameroun, en prenant en compte les performances enregistrées de l'année dernière où l'entreprise a réalisé un bénéfice net de 4,3 milliards de francs CFA.

Mohamadou Bayero, directeur général de la SODECOTON a souligné que ce résultat a été une bouffée d'oxygène après les dix dernières années au cours desquelles sa société n'a pas mieux fait que d'enregistrer des pertes estimées à 37 milliards de francs CFA.

Pour le top management, cette embellie revient d'abord à la remobilisation du personnel et à l'appui du programme public. Aussi, pour aller plus loin et réaliser de meilleurs bénéfices, la société a démarré un ambitieux projet de modernisation, de diversification et d'intensification de l'agriculture en zone cotonnière du pays. Ces chantiers devraient déjà permettre d'atteindre les objectifs de cette année au cours de laquelle, la SODECOTON s'attend à une production de 260 000 tonnes qui devrait établir le chiffre d'affaires de près de 140 milliards de francs CFA, soit une hausse de 20 milliards de francs CFA par rapport à la campagne précédente.

Notons que la filière du coton est très importante au Cameroun, surtout dans la partie septentrionale du pays, où elle permet de maintenir à flot l'économie locale, notamment dans l'Adamaoua, l'extrême nord et le nord camerounais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :