Congo : le Forum sur l'agriculture valide deux nouveaux cadres réglementaires

 |   |  522  mots
(Crédits : Reuters)
Ouvert le 17 avril dernier à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville, le Forum national sur l'agriculture au Congo qui a fermé ses portes jeudi dernier, a permis d'approuver la politique agropastorale et halieutique et le Plan national de développement agricole (2018-2022).

Les autorités congolaises se félicitent des résultats atteints par le Forum national sur l'agriculture. A l'issue de ce rendez-vous qui a rassemblé près de 200 personnalités parmi lesquels des experts et techniciens agricoles, des responsables des ministères sectoriels, des groupements et coopératives, des petits producteurs locaux ainsi que des partenaires au développement dont la Banque mondiale (BM) et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), plusieurs résolutions ont été prises afin de permettre un décollage de l'agriculture dans le pays. Parmi celles-ci, on retiendra notamment la validation de la politique agropastorale et halieutique (PAH) et le Plan national de développement agricole 2018-2022 (PNDA).

«Je me réjouis des résultats auxquels vous êtes parvenus, à travers l'approbation et la validation des textes définissant le nouveau cadre de développement agricole dans notre pays. Ainsi, vous avez participé magistralement à ce processus initié par le gouvernement et ses partenaires de la Banque mondiale et de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture», s'est félicité le ministre congolais de l'agriculture, Henri Djombo. Il ajouté que ce faisant, le pays vient de marquer un point très important pour son développement agricole.

Alors que l'agriculture au Congo reste fortement une agriculture de subsistance, ce forum devrait permettre de diversifier les apports agricoles, pour plus de productivité et de compétitivité. Ainsi les participants à travers les validations de ces deux textes majeurs, ont voulu poser les bases d'une agriculture compétitive et destinée à la commercialisation mais aussi d'une agriculture durable. La PAH et le PNDA viennent définir les nouvelles règles, notamment concernant la pêche maritime et la répression de la pêche illégale, les activités des sociétés coopératives, conformément aux normes Ohada, l'attribution des terres agricoles et la gestion du conflit homme / animal, la création de l'assurance agricole, etc.

Deux agences publiques spécialisées pour le secteur

En dehors des deux documents stratégiques et politiques validés, le Forum sur l'agriculture a aussi approuvé des projets de lois de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche. Ces projets mettent sur pied deux structures publiques, notamment l'Agence nationale de développement agricole et de l'élevage et l'Agence nationale de développement de la pêche et de l'aquaculture. Le Forum a appelé à ce que tout le gouvernement se mobilise pour l'effectivité rapide de ces projets. «Nous recommandons la tenue des ateliers de sensibilisation et de vulgarisation sur ce nouveau cadre politique, stratégique, réglementaire et opérationnel ; le rapprochement entre le ministère de l'Agriculture et les départements ministériels concernés par le développement et le financement des activités agricoles, pastorales et halieutiques, notamment dans la création des agences», ont insisté les participants à l'issue du Forum.

Par ailleurs, il faut noter que les responsables des collectivités locales ont été chargés par le Forum de vulgariser la nouvelle réglementation auprès des producteurs agricoles mais surtout pour impulser la vocation agropastorale et halieutique définie par le pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/04/2018 à 8:52 :
Je suis très satisfait aux initiatives adoptées par le Furom et je souhaite que celles ci ne demeurent pas stérile.
La mise en oeuvre de ces prérogatives est un traitement urgent pour notre pays.
Sur le terrain nous y sommes déjà.
Merci.
a écrit le 23/04/2018 à 10:37 :
L'agro-industrie fait comme l'industrie du tabac, après avoir empoisonné les occidentaux mais commencés à être montrés du doigt, ils empoisonnent le reste du monde.

Bah j'exagère ça fait belle lurette qu'ils empoisonnent l'Inde par exemple...

"Dans les années 2010, les cas mortels d'encéphalite aigüe sur les enfants se sont amplifiés en Inde, au Bangladesh au Vietnam et en Thaïlande. Au Bangladesh, le lien à un cocktail chimique de pesticides est mis en évidence en 2017. En Inde, le gouvernement local du Kerala a estimé que l’usage à tort et à travers de l’endosulfan avait empoisonné 4 270 personnes et causé la mort de 500 autres depuis 1978" https://fr.wikipedia.org/wiki/Agriculture_en_Inde

Ils nous ont intoxiqué de round up en france et ailleurs, quels produits mortels vont tester les criminels de chez Bayer sur vous autres africains ?

Réfléchissez bien.

"Achats de personnes déportées à Auschwitz" https://fr.wikipedia.org/wiki/Bayer_(entreprise)

"L'ordre du jour." https://www.babelio.com/livres/Vuillard-Lordre-du-jour/949255

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :