Industries créatives, PME, ZES, Zlecaf… Les deals du New Cairo

Les grandes messes à l’instar des assemblées annuelles de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) au Caire sont également l’occasion de joindre la parole aux actes. Ainsi plusieurs protocoles d’accord ont été signés dans plusieurs secteurs notamment avec Arise IIP, AEE Power…, impliquant des dizaines de millions de dollars.
(Crédits : Afreximbank)

Avec une enveloppe de 500 millions de dollars sur deux ans dévoilée en 2020 et son initiative Creative Africa Nexus (Canex) qui réunira les acteurs des industries créatives et culturelles à Abidjan en novembre prochain, la Banque africaine d'import-export (Afreximbank) accompagne les entreprises évoluant dans le secteur. Ce vendredi 17 juin dans la nouvelle capitale administrative égyptienne -en anglais New Cairo- où se tiennent ses assemblées annuelles, la Banque a signé un accord avec AAA Entertainment, une société sud-africaine de production et de distribution de contenu artistique africain dans le monde, y compris sur Netflix. Active au Zimbabwe, au Kenya et au Nigeria, l'entreprise porte des projets d'expansion.

Pendant trois ans, Afreximbank, libérera une facilité -dont les termes ne sont pas révélés- pour soutenir la croissance de cette structure. « Nous soutenons les industries créatives et culturelles parce que nous reconnaissons leur potentiel, particulièrement quand nous considérons l'avantage démographique du continent, l'abondance de talents de la jeunesse... Nous pensons que ce talent peut être monétisé et porteur de valeur commerciale. Ces talents créatifs aident aussi l'Afrique à se diversifier et rompre avec l'exclusive exportation des matières premières minérales et agricoles, ouvrant ainsi la porte de la transformation structurelle de notre continent », a déclaré dans un entretien avec LTA Kanayo Awani, directrice générale de l'initiative pour le commerce intra-africain (IATA) qui chapote la méga-foire organisée tous les deux ans et dont la prochaine édition aura lieu en Côte d'Ivoire en 2023.

La transformation industrielle avec Arise IIP

Pour booster par ailleurs le développement industriel, Afreximbank va déployer ses divers instruments pour accompagner les opérateurs économiques opérant au sein des parcs industriels (zones économiques spéciales -ZES) développés par Arise IIP, notamment au Togo, au Bénin et au Gabon. L'accord scellant ce partenariat a été paraphé le 15 juin au Caire, à l'ouverture des assemblées de la Banque par son président Benedict Oramah, et Gagan Gupta, fondateur et PDG d'Arise IIP.

Les grandes rencontres de ce genre sont en effet l'occasion de joindre la parole aux actes, d'autant que ces travaux se veulent ouvrir la porte à une nouvelle dimension de réalisations, selon les organisateurs. En parlant de commerce africain, l'industrialisation est devenue d'un enjeu majeur, alors que le continent africain cherche à construire la résilience de son économie face aux variations de la conjoncture mondiale.

35 millions de dollars pour booster la fourniture d'électricité

Alors que l'énergie reste un défi avec 600 millions d'Africains encore privés d'accès à l'électricité, AEE Power a décroché une facilité de 35 millions de dollars. Afreximbank débloquera ces fonds pour aider la firme espagnole à déployer sa stratégie d'expansion à travers le continent. AEE Power est en effet sur un programme de fourniture d'électricité en Angola, à Djibouti, au Kenya, au Sénégal, au Togo, en Tanzanie et en République démocratique du Congo (RDC).

Les PME soutenues à travers Coris Bank

Par ailleurs, le financement des petites et moyennes entreprises (PME) -véritable défi pour le secteur privé à travers le continent- fait l'objet d'un accord avec le groupe Coris Bank de l'homme d'affaires burkinabè Idrissa Nassa. Le protocole signé ce jeudi vise à faciliter la collaboration entre les deux organisations en harmonisant leurs efforts pour le développement économique et commercial, comme l'explique l'équipe d'Afreximbank.

Zlecaf : rapprocher le stratégique du financier

Placée au cœur des débats à ces réunions, la Zlecaf fait également l'objet d'un partenariat avec son institution de tutelle. En effet, Benedict Oramah et Wamkele Mene, secrétaire général de la Zlecaf -basée au Ghana- ont signé un mémorandum qui cadre l'accompagnement d'Afreximbank dans la poursuite du déploiement progressif de la zone de libre-échange.

ConnectLive54 - Comment révolutionner les PPP pour l'essor économique du Congo ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.