Burkina : Onatel, filiale de Maroc Telecom, acquiert la 4G pour 80 milliards Fcfa

 |   |  398  mots
(Crédits : DR)
La filiale burkinabé du groupe Maroc Telecom, Onatel, a décroché la licence pour l’exploitation de la 4G, deux mois après son concurrent Orange. Pour cette opération, Onatel a déboursé 80 milliards Fcfa, un financement obtenu grâce notamment à un prêt de 40 milliards Fcfa auprès de la banque Atlantique, filiale du groupe BCP.

L'opérateur Onatel, filiale burkinabé du groupe Maroc Telecom, a lancé la 4G depuis le mardi 26 mars, quelques heures après avoir décroché la licence d'exploitation pour 80 milliards de francs CFA pour une durée de 15 ans. L'obtention de la licence a été marquée par une cérémonie de signature de l'arrêté portant attribution d'une licence individuelle technologiquement neutre pour l'établissement et l'exploitation de réseau de communications électroniques entre la ministre de l'Economie numérique, Hadja Ouattara-Sanon, le président de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), Charles Tontama Millogo, et le directeur général d'ONATEL, Mohamed Naimi.

Selon les explications de la direction d'ONATEL, le service « 4G advanced », est déjà disponible à partir de la signature de la licence et déjà, 35 localités dont la capitale Ouagadougou, sont couvertes par la nouvelle technologie et les autres régions seront couvertes d'ici la fin de l'année avec la poursuite des travaux d'extension du réseau.

Lire aussi : Télécoms : Maroc Telecom rachète Tigo Tchad et devient leader du marché

Concurrence acharnée

L'attribution de cette licence à Onatel intervient moins de deux mois après celle attribuée par les autorités burkinabè à la filiale locale du groupe français Orange pour le même montant. La concurrence entre les deux opérateurs qui se disputent la première place sur le marché burkinabé va donc se poursuivre de plus belle.

Lire aussi : Burkina Faso : Orange décroche la première licence 4G pour 40 milliards de francs CFA

Afin de réaliser cette opération, Onatel a annoncé, le mardi 19 mars dernier, avoir levée 40 milliards de FCFA, auprès de la Banque Atlantique, filiale du groupe marocain Banque centrale populaire (BCP). Avec ses 7,7 millions d'utilisateurs à fin 2018, l'opérateur qui est détenu à 61% par Maroc Télécom poursuit ainsi son développement sur le marché burkinabé dans le cadre de sa stratégie d'expansion africaine.

En fin 2018, le groupe a annoncé un bénéfice de 31,8 milliards de Fcfa, en hausse de 12,5 % par rapport à 2017, bien que le chiffre d'affaires de 159 milliards de Fcfa a enregistré une légère baisse par rapport à l'exercice précédent où il était de 162,7 milliards de Fcfa. Le groupe Maroc Télécom, filiale d'Etisalat et dirigé par Abdessalam Ahizoune, est présent au Burkina depuis 2006.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :