CANAL+ s'installe au Myanmar et renforce ses positions en Afrique

 |   |  1041  mots
(Crédits : Eric Gaillard)
Lundi dernier, Canal+ a annoncé son arrivée sur le marché birman avec la naissance de Canal+ Myanmar. Cette conférence a aussi représenté une occasion pour le groupe de confirmer sa stratégie de développement à l'international, au cœur de laquelle la place de l'Afrique s'est sensiblement renforcée depuis l'arrivée de Vincent Bolloré à la tête Canal+.

Canal+, filiale de Vivendi, compte aujourd'hui 7 700 salariés et enregistre un chiffre d'affaires de 5.3 milliards d'euros. Sa croissance est désormais tirée par l'international. En 2017, Canal+ a gagné 600 000 abonnés au niveau mondial (15,6 millions) et en perdait simultanément 150 000 en France. « La croissance à l'international est devenue stratégique à partir de 2012 - - nous comptions 5 millions d'abonnés » a rappelé Maxime Saada, DG de Canal+ qui précise que « le gros de la croissance vient des activités à l'international, qui jouent un rôle absolument critique pour le groupe ».

L'international représente 36% de l'activité de Canal+ à ce jour et le nombre d'abonnés à l'étranger a augmenté de 68% sur les cinq dernières années. En 2017, la France enregistrait  8,067 millions d'abonnés tandis que l'international en comptait pratiquement autant avec 6,9 millions. Face à des concurrents comme Netflix: « On est dans une compétition mondiale aujourd'hui et il faut une masse critique d'abonnés pour pouvoir investir dans les contenus et les amortir (...) il est important pour nous d'accélérer » explique le DG de Canal+.

C'est dans cette logique de développement à l'international que Canal+ s'est implanté en Birmanie.

CANAL+ s'installe au Myanmar mais l'Afrique reste « la » priorité

« Mingalabar Canal+ Myanmar ! » (NDR : ou « Bienvenue en Birmanie ! »), annonce le dossier de presse. Canal+ Mynamar a été lancé au début du mois de février. L'arrivée du groupe en Birmanie est le résultat d'une alliance avec le spécialiste local de la TV payante, Forever Group. « Notre ambition est d'atteindre 1 million d'abonnés d'ici 4 à 5 ans » à déclaré Jacques du Puy, Président de Canal+ International. Le Myanmar est le second pays d'Asie où le groupe s'installe après le Vietnam, qui compte aujourd'hui 789.000 abonnés. Canal+ Myanmar dispose déjà de 100 000 abonnés, un chiffre qui devrait rapidement augmenter au regard du potentiel birman, qui bénéficie de 55 millions d'habitants et dont 5,3 millions de foyers seulement sont équipés d'une télévision... Canal+ Myanmar propose d'ores et déjà 8 chaînes avec du contenu local ou traduit en langue birmane. Le groupe dispose d'un réseau composé de 10 000 points de vente répartis à travers tout le pays et a fait appel à des vedettes locales, investies « ambassadeurs » de la marque pour assurer la promotion de Canal+ au niveau national.

Si le groupe se félicite de ce nouveau partenariat avec l'Asie, l'Afrique demeure « la » priorité de cette stratégie orientée vers l'international. Le développement de Canal+ sur le continent s'est accéléré avec l'arrivée de Vincent Bolloré et s'est accompagné par l'introduction de nouvelles activités liées à Vivendi en matière de spectacles, d'évènements ou de musique... Le groupe n'exclut pas aujourd'hui de nouvelles acquisitions en Afrique, a précisé Maxime Saada.

8 millions d'abonnés d'ici 2020

Avec 274 millions de francophones dans le monde et plus de 700 millions d'ici 2050, dont 85% vivront en Afrique, le continent représente un marché considérable pour Canal+ qui se félicite d'avoir 3 chaînes de TV classées dans le top 5 des chaînes panafricaines. Le groupe ambitionne d'atteindre 8 millions d'abonnés d'ici 2020, contre 5 millions aujourd'hui. En 2011, Canal+ inaugure ses premières filiales au Sénégal et en Côte d'Ivoire. Depuis, il a ouvert 2 à 3 nouvelles filiales africaines par an. « Nous sommes présents de Dakar à Djibouti, de Tombouctou à Lubumbashi », explique David Mignot, Directeur Afrique de Canal+.

Par ailleurs, en s'associant au leader du contenu africain en ligne nigérian Iroko en 2015, Canal+ touche dorénavant un marché digital potentiel supérieur à 250 millions d'abonnés sur un périmètre où l'Internet mobile enregistre une croissance continue.

Sur le marché de la TNT, Maxime Saada a confirmé l'avancement du projet ivoirien : « Le projet de TNT en Cote d'Ivoire nous a été attribué et nous allons l'exploiter avec EASY TV, dans le cadre d'une joint-venture avec Orange ».

Les salles Canal Olympia se construisent pour accompagner la distribution des productions internationales de Canal+ d'une part, et pour amortir les productions locales d'autre part : « Il faut créer tout un écosystème » souligne le Directeur de Canal+ International...

Grâce à ses partenaires locaux, Canal+ est aujourd'hui présent dans tous les pays d'Afrique subsaharienne à l'exception de l'Afrique du Sud et compte 1 500 collaborateurs sur le continent et l'objectif est « d'être présent dans un foyer électrifié sur deux en Afrique d'ici 2020 » ambitionne David Mignot.

Enfin, Canal+ est absent du Maghreb pour des raisons essentiellement liées au piratage, même si la situation n'est « pas définitive ».

CANAL+ africanise des grilles de programmes

Avec la hausse du pouvoir d'achat des habitants dont les niveaux de vie des classes moyennes augmentent de 5 à 12% par an, l'Afrique est devenue un enjeu majeur pour Canal+ qui n'est plus réservé à une poignée d'expatriés francophones, abonnés à l'année,  mais à des Africains qui favorisent le format prépayé sans engagement via leur téléphone mobile. « Aujourd'hui, un foyer subsaharien - doté d'une télévision - sur 3, est abonné à Canal + » déclare David Mignot.

Ces dernières années, le groupe « s'est renforcé de plus de 120 chaînes TV dont 50% sont dédiées à l'Afrique (...) Nous avons lancé A+ il y a 5 ans (...) Il nous a fallu africaniser les grilles pour répondre aux demandes du marché local, friand de sport mais aussi de contenu mainstream comme les blockbusters américains (...)», poursuit-il. En juillet 2017, la chaîne africaine « A+ » s'est déclinée sous format « A+ Sport », spécialisée dans les grands RDV sportifs du continent. La chaîne est commercialisée dans plus de 25 pays africains via le  bouquet Canal ainsi que dans l'offre TNT Easy TV disponible à Brazzaville, Pointe Noire au Congo, Kinshasa et Lubumbashi en RDC.

Enfin, avec l'acquisition de Nollywood - 2ème producteur de film au monde - le groupe s'est imposé comme leader sur le marché du cinéma africain, dont il est aujourd'hui le premier financeur sur le continent. « Nous voulons devenir le leader mondial de la culture africaine » a déclaré Maxime Saada.

Canal+ mise sur l'Entertainment en Afrique aussi, à la question  des programmes consacrés à la politique africaine, ils resteront out of Africa : « Il y a déjà les chaînes infos » a répondu laconique, le DG de Canal+ à la presse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2018 à 19:41 :
En Tunisie, beaucoup sont connectés avec un système de piratage. Même si la qualité de la réception est parfois médiocre !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :