Mauritanie  : un versement européen de 57,5 millions d'euros au titre de l'accord de pêche

 |   |  359  mots
Selon les termes de l'accord de pêche entre la Mauritanie et l'UE, les quantités de captures de poissons par les navires européens sont aux alentours de 280 000 tonnes par an.
Selon les termes de l'accord de pêche entre la Mauritanie et l'UE, les quantités de captures de poissons par les navires européens sont aux alentours de 280 000 tonnes par an. (Crédits : Reuters)
La Mauritanie vient de bénéficier d'un montant de 57,5 millions d'euros, soit 24 milliards d'ouguiyas de l'Union européenne. Ces fonds ont été versés au titre d'un accord de pêche entre les deux parties donnant l'accès aux zones de pêche mauritaniennes aux navires de l'UE.

Le Trésor mauritanien vient de recevoir de l'Union européenne un montant de plus de 57,5 millions d'euros, soit un peu plus de 24 milliards d'ouguiyas, un versement qui s'inscrit dans le cadre du protocole de mise en œuvre de l'accord de partenariat dans le secteur de la pêche entre l'UE et la république de la Mauritanie. Ce nouveau versement est le troisième paiement annuel de la contrepartie à l'accès des navires de l'UE aux zones de pêche mauritaniennes.

L'accord permet aux navires européens de pêcher légalement et selon les conditions définies de commun accord entre les deux parties, les crevettes, les thons, les petits pélagiques ainsi que les poissons blancs comme le cabillaud et le colin. Les navires européens ne peuvent par contre pêcher le poulpe et ne sont autorisés à capturer que quelque 280 000 tonnes de poissons par an, contre 300 000 tonnes il y a quelques années.

La pêche, un secteur vital pour la Mauritanie

L'économie mauritanienne dépend en grande partie du secteur de la pêche. Il représente selon les statistiques nationales près de 20% des recettes budgétaires du pays et emploie près de 40 000 personnes. En 2016, les recettes du secteur étaient estimées entre 300 et 400 millions de dollars. Véritable manne économique, alors que la Mauritanie jouit d'une façade atlantique de 700 kilomètres comptant parmi les plus poissonneuses du monde (600 espèces de poissons inventoriées), la pêche constitue le poumon de l'économie nationale, représentant plus de 44% des recettes d'exportation.

Pour rappel, cet accord est l'un des plus fructueux entre l'Union européenne et la Mauritanie et témoigne de la vitalité d'une relation de plus de 30 ans entre les deux parties dans le secteur de la pêche. Conclu en 2015, l'accord a une durée de quatre ans (2015-2019). Le nouvel agrément prévoit que l'UE s'engage à verser à la Mauritanie une contrepartie financière de 60 millions d'euros dont plus de 4 millions seront consacrés au soutien des communautés de pêcheurs mauritaniens. Les bateaux européens de pêche devront ainsi payer leurs captures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :