Pétrole/Angola : satisfaite de ses résultats, Isabel Dos Santos veut continuer à la tête de Sonangol

 |   |  555  mots
Isabel Dos Santos, présidente de la Sonangol, présentant les résultats de compagnie, lundi 3 juillet, à Luanda.
Isabel Dos Santos, présidente de la Sonangol, présentant les résultats de compagnie, lundi 3 juillet, à Luanda. (Crédits : Twitter/Isabel Dos Santos)
Malgré le contexte difficile de chute des cours de pétroles et les difficultés auxquels ont fait face la Sonangol en 2016, la compagnie nationale pétrolière angolaise a pu obtenir des résultats positifs. Sa présidente, Isabel Dos Santos, affiche sa satisfaction et entend poursuivre les efforts pour mener la société à une véritable stabilité.

La morosité du marché pétrolier mondial en 2016 n'a pas vraiment eu raison des activités de la Sonangol. En 2016 en effet, la compagnie nationale pétrolière angolaise a réalisé un bénéfice avant impôt de 525 milliards de kwanzas (3,16 Mds USD) contre 386 milliards (2,33 Mds USD) en 2015, soit une hausse de 36%, indique le communiqué de presse de la firme parvenu à notre rédaction lundi soir. Net d'impôt, le bénéfice de la Sonangol s'élève à plus de 13 milliards de dollars.

« Cet indicateur est encore plus positif puisqu'il a été réalisé au cours d'une année où la Sonangol était confrontée à un contexte très défavorable, à l'échelle nationale et internationale. », note la même source.

Sonangol se réjouit de ce résultat réalisé dans un contexte de hausse de l'inflation, de réduction conséquente de la demande intérieure et de chute du cours moyen du pétrole sur les marchés internationaux. Une dégringolade des cours qui a entraîné une réduction de 16 % des prix des produits proposés par la compagnie. Celle-ci note en outre qu'en dépit de ces contraintes, Sonangol a pu maintenir sa production pétrolière « au-dessus des 1,7 million de barils par jour ».  Une performance rendue possible, explique la même source, grâce à « l'accent mis sur la chaîne de valeur du pétrole et du gaz naturel, avec l'introduction d'améliorations substantielles des procédures opérationnelles dans toute la chaîne de production et de distribution de la Sonangol ».

Dans ce cadre, la firme assure avoir renégocié des contrats et mis en place des mesures pour renforcer l'efficacité et la rentabilité des ressources humaines, techniques et technologiques, passant en amont par la mise en œuvre de nouvelles politiques de gestion au sein du conseil d'administration.

Selon la compagnie, les politiques déployées lui ont permis de réaliser une épargne de 53 milliards kwanzas (320 millions USD). Elle a ainsi pu maintenir ses programmes de responsabilité sociale en concrétisant des investissements de plus de 3 650 millions de kwanzas (soit environ 22 millions de dollars) dans des projets liés à l'éducation, la santé et la formation professionnelle.

« Je veux continuer à la tête de la Sonangol »

En 2017, la Sonangol entend poursuivre sa stratégie globale de remise à niveau la compagnie telle que voulue par la nouvelle administration mise en place en juin 2016, suite à la nomination d'Isabel Dos Santos en qualité de présidente du conseil d'administration (PCA). La firme continuera d'affiner son plan de transformation visant à assurer la stabilité et la continuité de l'entreprise et prévoit poursuivre cette action jusqu'en 2018.

En attendant, Isabel Dos Santos, qui s'est adressée lundi aux journalistes avec beaucoup de fierté, a rappelé que depuis sa prise de fonction, la priorité a toujours été « la restructuration financière de l'entreprise », rapporte l'AFP. Et face aux critiques qui ne cessent d'entourer sa nomination à la tête de la compagnie nationale pétrolière, plus d'un an après celle-ci, la fille du président Eduardo Dos Santos communément appelée « la princesse », continue de défendre son engagement à quelques semaines de l'élection présidentielle :

« Le mandat de PDG de Sonangol n'est pas dépendant du processus électoral. Je veux continuer à la tête de la Sonangol ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :