Des cabinets algérien, guinéen et marocain rejoignent l’African Legal Network

 |   |  323  mots
(Crédits : © Toby Melville / Reuters)
BFR & Associés du Maroc, Bourabiat Associés d’Algérie et SD Avocats de la République de Guinée viennent de rejoindre le réseau de cabinets juridiques africains, African Legal Network. A travers ces nouvelles adhésions, l'organisation ajoute une nouvelle corde à son arc. En plus de se positionner sur un nouveau marché, celui de l'Afrique du Nord, elle rajoute une nouvelle langue: le français.

L'African Legal Network s'élargit. Le réseau des cabinets juridique africain vient d'annoncer l'admission de trois nouveaux membres au 1er mai 2017. Il s'agit du cabinet BFR & Associés situé au Maroc, Bourabiat Associés d'Algérie et SD Avocats en République de Guinée. Selon la communication officielle du réseau, les trois cabinets travaillent étroitement ensemble depuis de nombreuses années et « ont décidé de rejoindre ALN au même moment dans le cadre d'une stratégie commune, axée sur une croissance durable de leurs pratiques respectives en Afrique francophone ».

Depuis octobre dernier, l'alliance a intégré six nouveaux membres, portant au nombre de 16 les pays membres. Selon le président d'ALN, Dr. Cheick Modibo Diarra, cité dans le communiqué du réseau, « la stratégie d'expansion d'ALN a été préparée avec soin depuis quelque temps maintenant, nous avons pris le temps de rechercher des cabinets qui correspondent à ALN, ceux qui répondent à nos exigences en termes d'indépendance, de compétence, d'intégrité, d'expertise et d'adéquation culturelle.»

Le réseau se francophonise

Déjà solidement enraciné en Afrique de l'Est et en Afrique Australe avec une large clientèle constituée par des fonds de capital investissement (private equity), de banques, de multinationales, d'Etat et d'institutions de développement, le réseau se positionne ainsi en Afrique du nord. Il développe également ses compétences linguistiques puisqu'il intègre dorénavant, à travers ces nouvelles admissions, le français, en plus du portugais et de l'anglais. Une donne qui le distingue des autres réseaux africains, qui fonctionnent uniquement sur une base régionale ou de simples recommandations.

L'équipe d'ALN se prépare également à organiser sa conférence annuelle à Dubaï en octobre, au cours de laquelle les membres accueilleront de nombreux panels de discussions avec des dirigeants d'entreprises pour échanger sur les secteurs, les régions et les opportunités en Afrique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :