Côte d'Ivoire  : nouvelle subvention aux producteurs de coton graine

 |   |  265  mots
En Côte d'Ivoire, la filière coton a produit quelque 412 646 tonnes la saison dernière.
En Côte d'Ivoire, la filière coton a produit quelque 412 646 tonnes la saison dernière. (Crédits : Reuters)
Le gouvernement ivoirien a décidé de débloquer une enveloppe de 22 milliards de Fcfa aux producteurs de coton pour la campagne 2019-2020. C'est ce qu'a annoncé ce mercredi le ministre ivoirien de la communication et des médias, Sidi Touré qui dévoilait le prix d'achat du coton graine de premier choix fixé à 300 francs le kilogramme par le gouvernement.

Le gouvernement ivoirien a entériné, en conseil des ministres ce mercredi, les prix d'achat du coton graine. D'après le ministre ivoirien de la Communication et des médias, Sidi Touré, le coton sera vendu à 300 francs CFA le kilo pour la campagne 2019-2020, soit une augmentation de 35 francs par rapport au prix d'achat fixé de la précédente campagne et qui était de 265 francs CFA le kilo.

Une subvention de 44 francs CFA par kilo

Expliquant cette nouvelle décision, le porte-parole du gouvernement a confié que le nouveau prix d'achat du coton graine de premier choix prend en compte une subvention de l'Etat ivoirien avec pour objectif d'accompagner les différents producteurs du pays. «Les 300 Fcfa par kilogramme incluent une subvention de 44 Fcfa/ kg consentie par le gouvernement et le chef de l'Etat afin d'accompagner les différents parents paysans dans leurs efforts au quotidien», a indiqué le ministre de la Communiqué. Les 44 francs CFA par kilogramme a poursuivi le ministre, représentent la somme de 22 milliards de Fcfa d'accompagnement accordé aux producteurs ivoirien de coton.

Lire aussi : Ce que l'IA de Sophia, le robot humanoïde, «pense» de la valeur de l'innovation africaine pour l'humanité

Rappelons que la Côte d'Ivoire est l'un des plus grands producteurs de coton graine en Afrique (3ème producteur). Lors de la campagne 2018-2019, la production du pays a atteint 458.000 tonnes connaissant ainsi une hausse de 11% par rapport à la campagne précédente. Cette production selon les données officielles représentent 7% des recettes d'exportation du pays et contribuent à hauteur de 1,7% au Produit intérieur brut (PIB).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :