Le Kenya mobilise 2,1 milliards de dollars pour les infrastructures

 |   |  283  mots
Situé à 285 km au nord de Nairobi, «Le petit aéroport» d'Isiolo avait connu il y a moins de deux ans des travaux d'extension afin de devenir le cinquième aéroport international du Kenya.
Situé à 285 km au nord de Nairobi, «Le petit aéroport» d'Isiolo avait connu il y a moins de deux ans des travaux d'extension afin de devenir le cinquième aéroport international du Kenya. (Crédits : Kenya Airports)
Le Trésor kényan a annoncé ce jeudi la mobilisation d'une enveloppe de 210 milliards de shillings, soit environ 2,1 milliards de dollars d'euro-obligations destinés au financement de projets de développement des infrastructures.

210 milliards de shillings, soit environ 2,1 milliards de dollars, c'est le montant mobilisé par le Kenya suite à ses euro-obligations. D'après le Trésor kényan qui a apporté l'information ce jeudi, ces emprunts seront remboursés en deux tranches à 7 et 12 ans. Henry Rotich, secrétaire du cabinet du Trésor, a indiqué dans ce sens que l'obligation avait été évaluée à 7% pour le prêt à 7 ans et à 8% pour celui à 12 ans, en deçà des intérêts initiaux de 7,5% et 8,5% respectivement : l'émission obligataire avait attiré un grand nombre d'investisseurs pour finalement un carnet de commandes de 9,5 milliards de dollars, soit une émission souscrite à 4,5%.

Financer les projets infrastructurels

Toujours dans son intervention, Rotich a indiqué que les fonds mobilisés lors de ces euro-obligations sont destinés à financer des projets de développement des infrastructures ou à être engagés dans certaines dépenses budgétaires. Le refinancement des obligations non réglées des 750 millions de dollars, dus pour le 24 juin durant des opérations antérieures menées en 2014, sont également prises en compte dans cette nouvelle enveloppe, a ajouté le secrétaire.

Lire aussi : Coopération : Tunis et Washington signent une convention pour renforcer la lutte contre l'évasion fiscale

Pour rappel, c'est en 2014 que le Kenya allait pour la première fois solliciter des fonds sur les marchés internationaux de capitaux de dettes :  le pays avait alors lancé une obligation de 2 milliards de dollars (200 milliards de shillings) et mobilisé 750 millions de dollars (75 milliards de shillings) supplémentaires. La seconde descente sur les marchés viendra presque quatre ans plus tard, soit en février 2018 lorsque les autorités financières du pays avaient émis deux tranches de 2 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :