L'Egypte débloque 15 milliards de dollars pour le développement du Sinaï

 |   |  445  mots
(Crédits : pxHere)
Les autorités égyptiennes ont annoncé ce dimanche 15 avril avoir débloqué un fonds d'un montant de 275 milliards de livres égyptiennes soit environ 15,6 milliards de dollars en faveur du développement de la péninsule du Sinaï. Cette décision entre dans le cadre d'un programme national visant notamment l'éradication du terrorisme dans la zone.

Pour le développement du Sinaï, le gouvernement égyptien vient de montrer sa capacité à mobiliser les fonds pour financer cet ambitieux chantier. Ce dimanche, dans une allocution devant les parlementaires, le Premier ministre égyptien, Sherif Ismaïl, a annoncé que l'Etat a débloqué 275 milliards de livres égyptiennes (environ 15,6 milliards de dollars) pour développer cette péninsule au cours des quatre prochaines années.

«Les efforts de lutte contre le terrorisme ne porteront leurs fruits que s'ils sont accompagnés d'un développement global. En conséquence, un programme national a été lancé pour développer le Sinaï, avec un financement initial de 275 milliards de livres égyptiennes sur quatre ans», a expressément déclaré le chef de gouvernement. Cette enveloppe vient s'ajouter aux fonds débloqués pour cette région.

En effet, à titre d'exemple, en mars dernier, à l'occasion de la visite en Egypte du prince saoudien Mohammed Ben Salman, le pays des Pharaons et son partenaire, l'Arabie Saoudite, avaient annoncé la mise sur pied d'un fonds de 10 milliards de dollars toujours en faveur de la péninsule du Sinaï. Les fonds devraient servir à développer 1 000 kilomètres carrés du Sinaï dans le cadre du projet Neom.

Lancé par le prince héritier en octobre 2017, il s'agit d'un projet de construction d'une zone économique transnationale entre le nord-ouest de l'Arabie, Akaba en Jordanie et le Sinaï en Egypte. Ladite zone fonctionnera indépendamment des législations locales en matière juridique et financière. Selon les sources proches du dossier, le projet Neom vise à préparer la région à une économie post-pétrole à l'horizon de 2030.

Lutte contre le terrorisme

Comme Sherif Ismaïl l'a annoncé, cette décision du gouvernement s'inscrit dans le cadre des efforts pour éradiquer le terrorisme. D'ailleurs, l'annonce survient au lendemain d'une attaque terroriste qui a pris pour cible une base militaire au centre du Sinaï et qui a fait 8 morts et 15 blessés côté militaire et 14 morts dans le camp des terroristes.

Depuis la destitution de l'ancien président islamiste Mohamed Morsi par l'armée en juillet 2013, le pays fait face à une montée des violences terroristes. Les attaques avaient commencé dans la zone de la province du nord-Sinaï à la frontière avec Israël et le territoire palestinien de la bande de Gaza.

En novembre dernier, l'attaque d'une mosquée dans la ville d'Arish, dans le nord-Sinaï, la pire dans l'histoire moderne du pays contre une mosquée, a fait plus de 300 morts. Depuis, les attaques terroristes sont de plus en plus répandues dans les autres régions, dont celle du Caire où la minorité copte est aussi prise pour cible par les terroristes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :