Algérie : le gouvernement dévoile les axes de son plan d'action pour le développement des PME

 |   |  457  mots
A fin 2016, le nombre de PME en Algérie a atteint 1 022 621 unités, dont 108 538 créées au cours de la même année.
A fin 2016, le nombre de PME en Algérie a atteint 1 022 621 unités, dont 108 538 créées au cours de la même année. (Crédits : Reuters)
Les autorités algériennes ont défini, le weekend dernier, les axes du plan d'action pour le développement des PME pour 2018. A l'occasion de la cérémonie d'installation des nouveaux membres du Conseil de concertation pour le développement de la Petite et moyenne entreprise, une feuille de route a été établie pour l'élaboration du plan.

Les grands axes autour desquels le Plan d'action pour le développement des PME sera élaboré sont désormais connus. Lors de la cérémonie d'installation des nouveaux membres du Conseil de concertation pour le développement de la Petite et moyenne entreprise (PME), élus le 28 novembre dernier pour un mandat de 3 ans, présidée par le ministre de l'Industrie et des mines, Youcef Yousfi, une feuille de route a été établie pour l'élaboration du plan.

«Ce plan d'action sera axé sur l'encouragement du développement des PME activant notamment dans le domaine de la sous-traitance industrielle, ainsi que celui de l'exportation, en cohérence avec la politique du Gouvernement, en vue de la réduction de la facture d'importation du pays», a souligné en marge de cette réunion, le directeur de la PME auprès du ministère algérien de l'Industrie et des mines, Mourad Arif.

Ces deux axes feront «très prochainement» l'objet de travaux à plusieurs rencontres entre les membres du Conseil et les cadres du ministère. Mourad Arif a expliqué que la mission du Conseil sera de rassembler les données et statistiques économiques autour du tissu de PME avant de les transmettre au ministère algérien de l'Industrie et des mines. Une fois les données transmises, le ministère procédera à leur exploitation en vue de mettre en place les politiques concordantes au profit du développement des PME.

Notons que ce plan d'action en cours d'élaboration prendra en compte diverses mesures pour le développement des PME de la loi des finances 2018 en application de la nouvelle loi d'orientation sur le développement de la PME promulguée en début 2017. Ces mesures concernent notamment le Fonds de soutien à la mise à niveau qui deviendra le Fonds de soutien à la modernisation des PME, ainsi que l'Agence de développement de la PME qui va changer de statut, souligne-t-on au ministère de l'Industrie et des mines.

Un conseil très stratégique pour le gouvernement

Espace de concertation comprenant les représentants de différentes associations professionnelles œuvrant dans le  domaine de la PME, le Conseil de concertation pour le développement de la PME constitue la force de proposition du gouvernement. Présidé par Salah Eddine Abd Esmed, ce conseil devra installer, le plus rapidement possible, les six commissions permanentes qui sont «le carrefour des réflexions et le réceptacle des projets novateurs de politiques et de programmes d'appui » à l'entreprise, a recommandé Youcef Yousfi.

Il s'agit notamment de la commission de la stratégie du développement et de la modernisation des PME, de la commission du partenariat public-privé et de la sous-traitance et de la commission de l'économie numérique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :