La Gambie et le Sénégal réunis autour d’un forum sur le développement et la démocratie

 |   |  409  mots
Vue de Dakar
Vue de Dakar (Crédits : Getty images)
C’est un forum d’affaires destiné à favoriser un solide partenariat commercial entre la Gambie et le Sénégal qui va se tenir les 24 et 25 mai prochain à Dakar. Le partage d’expériences en matière de démocratie et de bonne gouvernance, les infrastructures, le business et une nouvelle coopération économique entre Banjul et Dakar seront au menu de ce rendez-vous.

Sur le plan diplomatique, Dakar et Banjul semblent  sur la même longueur d'onde depuis le départ de Yahya Jammeh. Cependant, en matière de coopération économique les deux pays n'ont pas grand-chose à mettre en avant, malgré leur imbrication géographique. C'est pourquoi le Sénégal et la Gambie, conscients de ce retard, affirment vouloir rattraper le temps perdu. Du 24 au 25 mai 2017 à Dakar se tiendra un forum d'affaires destiné à favoriser un solide partenariat commercial entre les deux voisins, a affirmé le secrétaire exécutif du secrétariat permanent sénégalo-gambien, l'ambassadeur Paul Badji et le vice-président gambien par intérim et ministre des Affaires féminines, Fatoumata Jallow-Tambajang à l'issue d'une rencontre  jeudi dernier à Banjul.

Faire naître une nouvelle dynamique

Pour les représentants des Etats gambien et sénégalais, cet engagement qui consiste à dialoguer et à discuter de l'intérêt des deux pays dans le cadre d'un forum à Dakar traduit la nécessité de mettre en place de véritables programmes communs de démocratie et de développement. Lors de leur rencontre à Banjul, les discussions des deux personnalités ont porté sur les questions des infrastructures, de communication, de culture ainsi que la construction du pont trans-gambien. Les travaux de ce corridor de transport routier qui constitue une passerelle stratégique et économique pour la Gambie et le Sénégal ont commencé. Ils vont durer 30 mois selon les prévisions. Le coût du projet est estimé à plus de 50 milliards Fcfa. Une fois terminé, le pont remplacera le vieux bac de Farafégné qui assurait la traversée du fleuve Gambie.

La Banque africaine de développement (BAD), qui a financé ce vieux projet remisé sous la présidence du prédécesseur de Adama Borrow, estime que «cette infrastructure est en droite ligne avec le document de stratégique pour la réduction de la pauvreté de la Gambie qui reconnaît le coût élevé du transport comme l'un des obstacles majeurs au développement des secteurs productifs de l'économie du pays».

D'autres projets vont sortir de terre

Cette infrastructure a toujours été une source de tracasseries administratives pour les usagers, mais Dakar et Banjul ne comptent pas seulement sur sa mise à la retraite pour renforcer davantage leurs relations de coopérations économiques. D'autre projets vont sortir de terre à l'issue de ce forum d'affaires sénégalo-gambien à partir du 24 mai à Dakar. C'est la promesse des organisateurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :