Gabon : la BAD débloque 200 millions d'euros pour la diversification de l'économie

Dans une déclaration rendue publique, la Banque africaine de développement vient d'annoncer l'octroi d'un prêt de 200 millions d'euros au gouvernement gabonais. Ces fonds sont destinés à aider le pays à soutenir son plan de diversification de l'économie. Ils constituent la première partie de deux programmes d'appui budgétaire général de la Banque sur la période 2016-2017.

2 mn

(Crédits : DR)

Le Gabon pourrait souffler un peu. Son économie à bas depuis quelques années à cause de la chute des cours mondiaux pourrait se relever. Les autorités gabonaises viennent de bénéficier d'un appui de 200 millions d'euros soit 131,19 milliards de FCFA de la Banque africaine de développement (BAD) pour accompagner les efforts de diversification de l'économie du pays. Désigné Programme d'appui aux réformes économiques et financières (PAREF) et considéré comme seule solution pour la relance économique du Gabon, le programme de diversification de l'économie nécessite beaucoup d'investissement de la part des autorités.

« Il s'agit, dans le cadre des discussions avec la Communauté économique et monétaire des Etats d'Afrique centrale (CEMAC), d'une réponse à l'effondrement des prix du pétrole, qui a eu un impact négatif sur l'économie du Gabon, et cette opération va contribuer à soutenir le pays, de manière substantielle, en collaboration avec d'autres partenaires au développement », a expliqué le président de la Bad, Akinwumi Ayodeji Adesina.

Selon lui, ce prêt accordé à l'Etat gabonais constitue le premier de deux programmes d'appui budgétaire général sur la période 2016-2017, pour un montant global indicatif de 500 millions d'euros.Le programme de diversification s'est imposé au Gabon lorsque le pays devrait faire face à la chute de ses revenus pétroliers. Son objectif est de permettre la relance économique du Gabon, en contribuant à renforcer la viabilité des finances publiques et la transformation structurelle de l'économie, alors même que la crise des prix et de l'économie perdure.

Le Gabon se relève petit à petit

Le gouvernement gabonais est conscient que la diversification économique est son seul atout pour venir à bout de la morose situation économique du pays. D'ailleurs grâce à ses efforts sur ce plan, ça va mieux.

« Réjouissons-nous qu'elle [la croissance économique] soit portée par le secteur hors pétrole. Nous avons diversifié nos ressources ; le bois nous rapporte beaucoup par exemple ; le secteur minier est en transformation. Le secteur agroalimentaire se renforce chaque jour. Il faut faire mieux », reconnaissait le premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet.

Avant la crise, nul doute que l'économie gabonaise était l'une des plus enviables du continent noir, allant jusqu'à 6% de croissance entre 2010 et 2014, grâce au Plan stratégique du Gabon émergent et aux investissements dans les infrastructures. Avec la crise, la croissance économique est tombée rapidement en 2015 à 4% réel contre 5% un an auparavant. La fin de l'année 2015 et le début de l'année 2016 ont été les pires périodes et le gouvernement a dû recourir deux fois à une relecture du budget de l'Etat afin de gérer au mieux les fonds disponibles. Selon le gouvernement, la croissance tombait alors de 3,9% à 2,9%.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.