Togo  : le volontariat en stratégie de développement

 |   |  452  mots
Des jeunes volontaires nationaux lors d'un séminaire de formation
Des jeunes volontaires nationaux lors d'un séminaire de formation (Crédits : DR)
Depuis quatre ans, le gouvernement togolais met en œuvre une politique destinée à mobiliser plusieurs volontaires qui peuvent contribuer à booster plusieurs secteurs du pays. Au vu des résultats satisfaisants enregistrés,Victoire Dogbé, la ministre du développement annonce que le volontariat sera intégré dans les stratégies de développement du pays.

"Le volontariat est une force et un ingrédient clef qu'il faut reconnaître et inclure dans les stratégies de développement". Cette déclaration d'encouragement est de Victoire Dogbé, la ministre togolaise en charge de la jeunesse et de l'emploi des jeunes. Cette dernière passait au crible quatre années de mise en œuvre d'une politique nationale de volontariat. Une politique qui a permis de mobiliser un nombre important de jeunes volontaires qui contribuent au développement du pays dans plusieurs secteurs.

Pour la ministre, ces volontaires intégrés dans cette politique gouvernementale ont prouvé leur capacité à agir sur les consciences collectives par la création de relations durables et permis d'améliorer des pratiques dans la société.

Près de 8000 volontaires déjà mobilisés à travers la politique

Depuis 4 ans, les volontaires gouvernementaux ont agi sur les thématiques de l'inclusion sociale, de la justice traditionnelle, de la réduction de la pauvreté, de la paix et du développement durable. Ce qui fait dire à la ministre Victoire Dogbé que le volontariat peut redonner de l'espoir, créer un cadre de partage et de solidarité, tisser des liens durables et agir sur le devenir des communautés.

Pour le contexte, près de 8000 jeunes volontaires ont été recrutés pour leur contribution à des projets de développement du Togo dans plusieurs domaines. Le programme a permis à ces jeunes d'acquérir de l'expérience professionnelle et la plupart d'entre eux ont facilement trouvé de l'emploi à la fin de leur mandat de volontaires dans les structures d'accueil. Et les résultats de ce travail de proximité a convaincu le gouvernement togolais d'inclure la politique de volontariat dans les stratégies de développement. Un autre volet introduit dans le programme est le volontariat des jeunes déscolarisés. Il a permis de mobiliser des milliers de jeunes pour l'assainissement des quartiers dans les villes togolaises.

Comment appliquer cette intégration des jeunes volontaires dans les projets gouvernementaux? "Il s'agit d'abord de mettre en place un mécanisme de mobilisation et de valorisation sociale des ressources humaines disponibles dans le pays" répond la ministre du développement avant de compléter qu'il faut "continuer par promouvoir et valoriser l'engagement volontaire à travers la participation aux solutions de développement du pays". A cela s'ajoute la volonté du gouvernement d'"œuvrer pour une amélioration des conditions de vies des populations vulnérables en créant des capacités aussi bien au niveau des communautés que des structures d'appui".

Géré par l'Agence nationale de volontariat au Togo (ANVT), la politique de volontariat est soutenue par France Volontaires et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :