La BEI ouvre un bureau régional Afrique centrale au Cameroun

Après l'ouverture de bureau régional à Nairobi (Kenya), à Pretoria (Afrique du Sud), à Dakar (Sénégal) et à Addis-Abeba (Ethiopie), la Banque européenne d'investissement (BEI) vient d'ouvrir une nouvelle antenne régionale pour l'Afrique centrale à Yaoundé (Cameroun). Le bureau a été mis en service jeudi à Yaoundé à l'occasion d'une visite du vice-président de la BEI, Pim Van Ballekom.
La Banque européenne d'investissement étoffe son réseau en Afrique centrale avec l'ouverture d'une antenne au Cameroun
La Banque européenne d'investissement étoffe son réseau en Afrique centrale avec l'ouverture d'une antenne au Cameroun (Crédits : DR)

La Banque européenne d'investissement vient d'inaugurer une nouvelle antenne en Afrique Centrale. Ce 5e bureau de la BEI en Afrique subsaharienne sera dirigé par l'Italien Andrea Pinna en tant que premier représentant-résident. L'accord de siège a été signé en mars dernier entre le gouvernement camerounais et l'Union européenne (UE).L'ouverture de ce bureau témoigne de l'ambition de la BEI d'accompagner l'intégration de l'Afrique centrale avec le Cameroun comme locomotive.Françoise Collet, l'ambassadeur et chef de la délégation l'Union Européenne au Cameroun affirme que la Banque européenne dispose de l'expérience et du crédit nécessaires pour parvenir à son objectif.

Partenaire de longue date des Etats de l'Afrique centrale

Pim Van Ballekom, le vice-président de la BEI indique pour sa part, que son institution est un partenaire de longue date des Etats et des entrepreneurs d'Afrique centrale.  Selon lui, depuis le milieu des années 1960, la BEI a fourni un financement d'un montant de plus de 1,1 milliard d'euros à cette partie de l'Afrique. En effet, la BEI intervient au Cameroun depuis 1965. A ce jour, elle a fourni à Yaoundé un montant total de 520 millions d'euros de prêts sous forme de financements concessionnels. L'ouverture du bureau régional répond également à une politique d'expansion qui couvre l'ensemble des Etats de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale.Le ministre camerounais de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire, Louis Paul Motaze a salué la démarche de cette institution financière. Un soutien qui s'est traduit notamment, par le financement à hauteur de 30 millions d'euros du barrage hydroélectrique de Lom Pangar (Est), de la centrale à gaz de Kribi (Sud) pour 29,5 millions d'euros, de l'adduction d'eau potable dans les villes de Yaoundé, Ngaoundéré, Bertoua et Edéa pour 65 millions d'euros.

Abidjan pour poursuivre l'expansion africaine

L'institution financière européenne annonce par ailleurs, qu'elle devrait procéder prochainement à l'ouverture de son sixième bureau régional à Abidjan (Côte d'Ivoire). La mise en service est prévue pour novembre prochain.« Cette expansion traduit l'importance que la BEI accorde à ce continent, présenté par les analystes comme la future frontière économique du monde, en remplacement de l'Asie », explique Pim Van Ballekom. La BEI se targue d'être la première institution financière bilatérale dans le monde, par le volume de ses prêts et de ses emprunts. En ce moment, elle déclare un portefeuille de 570 milliards d'euros, pour un total de prêts d'environ 80 milliards d'euros octroyés en 2015, au profit de plus de 400 projets.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 24/12/2016 à 22:54
Signaler
Bonjour

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.