Zambie, comment déminer la chute du cuivre ?

La chute des cours de matières premières fragilisent l'économie de gros exportateurs comme la Zambie dont l'équilibre financier reste assujetti à la valeur du cuivre. Une dépendance qui force Lusaka à recourir aux bailleurs de fonds internationaux pour diversifier ces exportations.
Malgré des ressources conséquentes en cuivre, la Zambie se retrouve fragilisée par la baisse du cours du minerai. Une situation qui pousse Lusaka a entamé une réflexion sur les mesures permettant de réduire les effets de la dépendance au cuivre
Malgré des ressources conséquentes en cuivre, la Zambie se retrouve fragilisée par la baisse du cours du minerai. Une situation qui pousse Lusaka a entamé une réflexion sur les mesures permettant de réduire les effets de la dépendance au cuivre (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

La Zambie n'a pas été épargnée des effets de la baisse du cours des matières premières, notamment la dégringolade enregistrée des prix du cuivre. Un minerai qui représente près de 70% des recettes du pays en devises étrangères. Face à cette situation, le gouvernement compte lancer un plan de reprise économique.

Les conséquences de la baisse des prix mondiaux des matières premières ont été lourdes pour l'économie zambienne. La situation a été en plus aggravée par un déficit énergétique qui a mis à mal la production causant ainsi de nombreux licenciement. Le secteur minier reste le plus touché dans le pays. Une situation de crise qui a obligé le gouvernement zambien de lancer des consultations avec les acteurs locaux et externes. Ces discussions devront permettre de formuler des politiques de reprise économique. Les conclusions de ce dialogue seront annoncées lors de l'adoption du budget 2018.

"Sur-dépendance"

Selon Félix Mutati, ministre zambien des Finances, le gouvernement a décidé de coopérer avec les partenaires dont le Fonds Monétaire International (FMI). Le but visé par ses consultations est d'arriver à construire un programme de reprise économique du pays. L'Angleterre accompagnera également le pays dans cette démarche. L'économiste en chef du ministère britannique du développement international, Stefan Dercon a fait un passage dans le pays en septembre et a eu des échanges avec le ministre des finances. Une entrevue qui a eu pour résultat, une réflexion sur la diversification des exportations zambienne pour pallier aux effets à la sur-dépendance des revenus liés au cuivre.

Un processus de consultations qui inclue également les acteurs du secteur bancaire, de l'agence de collecte des revenus et de l'industrie minière. « Le gouvernement préconisera des réformes inestimables pour aider le pays à faire face aux problèmes socioéconomiques pressants que le peuple rencontre », a indiqué le ministre dans une note publiée par son département. Selon le ministre, le pays bénéficiera d'un financement d'environ 1,2 milliard de dollars du FMI avant la fin de cette année.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.