Côte d'Ivoire  : le gouvernement décide d'étendre à trois ans le cycle de gestion budgétaire

 |   |  384  mots
Le Plateau, le quartier administratif, situé au cœur de la capitale ivoirienne Abidjan.
Le Plateau, le quartier administratif, situé au cœur de la capitale ivoirienne Abidjan. (Crédits : DR.)
En Côte d'Ivoire, le budget de l'Etat s'étalera désormais sur trois ans. Cette nouvelle mesure s'inscrit dans le cadre des réformes des finances publiques.

L'Exécutif ivoirien poursuit ses efforts pour améliorer les dépenses publiques. S'exprimant en début de semaine à l'occasion d'un séminaire gouvernemental à la primature, Moussa Sanogo, secrétaire d'Etat ivoirien auprès du Premier ministre en charge du Budget et du portefeuille de l'Etat, a annoncé que le budget de l'Etat à compter de 2020 ne sera plus annuel, mais triennal. «D'abord, c'est le budget qui va s'étaler sur trois ans, plutôt qu'une année aujourd'hui. C'est le budget qui va avoir plusieurs indicateurs de performance, le contrôle sera plus affirmé, le rôle des contrôleurs financiers et de la Cour des comptes sera renforcé, celui du Parlement également sera plus étendu», a déclaré le membre du gouvernement.

Selon lui, cette nouvelle disposition participe à l'amélioration de la dépense publique et s'inscrit dans le cadre de la réforme des finances publiques avec le basculement en mode budget-programme, dès le 1er janvier prochain conformément aux recommandations de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Moussa Sanogo a également appelé ses collègues de l'équipe gouvernementale à s'approprier cette réforme afin d'en faciliter la mise en œuvre. «Notre attente est que vous repartiez prêts à prendre votre part dans les missions qui sont les nôtres et conduire les actions managériales indispensables à la réussite d'un tel exercice», a-t-il affirmé

Déconcentration de l'ordonnancement budgétaire

Pour Moussa Sanogo, cette nouvelle disposition fera beaucoup de bien, en termes de fonctionnement gouvernemental. Selon lui, elle permettra d'accélérer la déconcentration de l'ordonnancement budgétaire. «Par le passé, c'est le ministre en charge du Budget qui était l'ordonnateur principal. Dorénavant, tous les ministres auront ce pouvoir», a-t-il déclaré, en expliquant que le processus demande des d'ajustements. «Et c'est ce qui va se faire. Et nous serons là pour les accompagner, pour faire en sorte que l'efficacité de la dépense soit améliorée», a confié le membre du gouvernement devant ses collègues.

Rappelons que c'est lors du conseil des ministres du 20 mars que le gouvernement a adopté le budget-programme qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020. Une étape sui fait partie des nombreuses initiatives prises par la Côte d'Ivoire ces dernières années pour améliorer ses finances publiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :