FMI : nouvel appui financier au profit de l'Egypte

Dans un communiqué rendu public en fin de semaine dernière, le Fonds monétaire international a indiqué avoir trouvé un accord avec l'Etat égyptien pour le décaissement d'une somme de 2 milliards de dollars en faveur du pays. La décision devra être néanmoins être soumise à l'approbation du comité de direction de l'institution.
Approuvé en novembre 2016, le programme d'aide du FMI à la relance de l'économie égyptienne porte sur un total de 12 milliards de dollars.
Approuvé en novembre 2016, le programme d'aide du FMI à la relance de l'économie égyptienne porte sur un total de 12 milliards de dollars. (Crédits : Reuters)

L'Egypte va bénéficier d'un appui financier de 2 milliards de dollars du Fonds monétaire international (FMI). Les deux parties sont tombées d'accord sur les termes de ce nouvel accord en fin de semaine dernière suite à une visite de travail de deux semaines d'une équipe de l'institution dans le pays.

Cette nouvelle enveloppe s'inscrit dans le cadre d'un programme d'aide de l'institution de Bretton Woods à l'attention de l'Egypte afin d'aider à la relance économique. Le programme porte sur un appui financier de 12 milliards de dollars approuvé en novembre 2016. La nouvelle tranche devrait porter à 8 milliards de dollars le montant déjà décaissé dans le cadre de ce programme.

Il faut cependant souligner que la décision de débloquer cette nouvelle tranche devra être entérinée par le comité de direction. «Cet accord doit être soumis à l'approbation du comité de direction», a expressément déclaré l'institution.

Des réformes douloureuses, mais efficaces

Les réformes consenties par le gouvernement égyptien restent importantes au regard des du volume des aides du FMI et des contraintes qui en découlent : libéralisation du taux de change de la monnaie nationale (livre) ; réduction des subventions allouées à l'énergie et à certains autres produits non prioritaires ; mais également l'instauration d'une taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

La délégation du FMI qui procédait au troisième examen de la réforme économique a été convaincue des efforts de réformes engagés par les autorités égyptiennes et a noté une croissance économique encourageante avec des réserves de changes qui ont atteint un niveau record ces derniers mois.

«L'Egypte commence à récolter les fruits de son ambitieux programme de réformes économiques qui était politiquement difficile», a commenté Subir Lall, chef de la mission du FMI.

«Alors que le processus exige des sacrifices à court terme, les réformes étaient essentielles pour stabiliser l'économie et jeter les fondations d'une croissance solide et durable qui améliorera les niveaux de vie de tous les Égyptiens», a ajouté l'expert.

Félicitant les autorités égyptiennes de poursuivre les réformes visant à moderniser l'économie et tirer profit d'une population en augmentation constante, Subir Lall a laissé entendre que «ces réformes contribueront à attirer les investissements privés, ce qui est essentiel à l'accélération de la croissance, au bénéfice du plus grand nombre».

Notons que grâce aux réformes, l'économie égyptienne a repris sa croissance passant de 4,2% en 2016-2017 à 5,2% au premier semestre 2017-2018. Quant à l'inflation, après avoir atteint 33% en avril 2016, elle est tombée à 13% le mois dernier.

Suivant le même rythme, le déficit budgétaire du pays a chuté au point que les autorités égyptiennes tablent même sur un excédent budgétaire représentant 2% du PIB en 2018-2019, contribuant à inverser la courbe de la dette.

COP 27 : L'Afrique face à l'urgence climatique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.