Budget : le Nigeria compte plus que jamais sur ses bons du Trésor

 |   |  442  mots
(Crédits : Reuters)
Après une année marquée par leurs volatilités, les bons du Trésor nigérians viennent de permettre à Abuja de rembourser quelques 429 millions de dollars. La bonne tenue de ces obligations souveraines a encouragé le Bureau de gestion de la dette nigérian à préparer une nouvelle levée de 3,5 milliards de dollars en bons du Trésor pour les mois à venir pour refinancer le déficit budgétaire.

Le Nigeria vient de conclure une opération de remboursement de ses bons du Trésor, après que leurs rendements à moyen terme aient augmentées de près d'un point, atteignant 12% le 15 décembre. Le Bureau de gestion de la dette (DMO) a profité de cette dynamique pour prendre le marché de court, le 14 novembre dernier en remboursant 429,13 millions de dollars (131,42 milliards de nairas) de bons de Trésor, au lieu de les refinancer.

Cette option a permis au DMO de réduire son endettement et son service de la dette. La direction prévoit d'effectuer un nouveau remboursement d'un peu plus de 185 millions de dollars (66,62 milliards de nairas), le 21 décembre à venir. Des mouvements qui ont permis aux billets émis en 2016 disposant entre 160 et 220 jours d'échéances de voir leur cotation gagner 80 points.

Les bons du Trésor gagnent en attractivité

Ces dernières évolutions contrastent avec la volatilité qu'ont enregistrés ses mêmes bons lors de l'exercice en cours. Ces titres étaient pour rappel pris entre la demande locale et les investisseurs étrangers dont les liquidités proviennent hors du Nigeria, s'y ajoutent les spéculations sur les perspectives des taux d'intérêts officiels publiés par Abuja. Il n'empêche que le billet imprimé en 2016 a augmenté de 100 points de base, passant de 7 à 10% entre le 12 et le 13 décembre dernier.

Cette bonne tenue des bons au Trésor a poussé le DMO à publier un calendrier d'enchères de dettes visant à lever un total de 3,5 milliards de dollars (plus d'un trillion de nairas) en bons du Trésor. La direction table sur un regain du marché de la dette entre janvier et mars 2018, vu que les investisseurs potentiels ont déjà engrangés des bénéfices avec ces mêmes bons devraient se positionner en avance pour l'enchère.

Le DMO a par ailleurs annoncé son intention de lever par la suite 3 milliards de dollars en prêts syndiqué qui devrait servir au rachat partiel d'une créance de trésorerie locale d'une valeur de 8,8 milliards de dollars. Le Nigeria a pour rappel écoulé pour 3 milliards de dollars en euro-obligations en novembre dont 2,5 milliards de dollars ont été alloués au co-financement du déficit budgétaire de l'exercice en cours, alors que le reste a été dirigé vers le refinancement de sa dette intérieure.

Sur un autre registre, le gouvernement central vient d'approuver la mobilisation d'un milliard de dollars qui sera ponctionné des excédents issus des ventes de pétrole. Cette enveloppe sera dédiée au renforcement des moyens militaires alloués à la lutte d'Abuja contre la secte terroriste Boko Haram.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :