Nigéria : Buhari tient sa promesse en augmentant le salaire minimum de 67%

 |   |  262  mots
(Crédits : DR)
C’est une promesse de compagne que le président Muhammadu Buhari vient de tenir, en officialisant la loi sur le salaire minimum désormais fixé à 30 000 nairas, contre 18 000 jusqu’ici. Seuls les entreprises de moins de 25 salariés en sont exemptées.

Au Nigéria, les entreprises, peu importe la nature de leurs activités, ne pourront plus verser un salaire inférieur à 30 000 nairas (environ 83 dollars). La loi y afférente est entrée en vigueur ce jeudi 18 avril, immédiatement après sa signature par le président Muhammadu Buhari. Il s'agit là d'une augmentation de près de 67% du salaire minimum qui était jusque-là de 18 000 nairas (environ 50 dollars).

Les entreprises de moins de 25 salariés exemptées

Dans le détail, cette loi ne s'applique pas aux entreprises d'un effectif de moins de 25 personnes, comme précisé par un officiel de l'Assemblée national sur TVC News Nigeria. Dans les cas où elle s'applique, la loi donne cependant le droit aux travailleurs de poursuivre les employeurs hors la loi, pour récupérer le solde dû. La Commission nationale des revenus et des salaires et le ministère du Travail sont responsables de l'application de la loi sur toute l'étendue du territoire.

Les travailleurs nigérians attendaient depuis longtemps l'augmentation du salaire minimum, d'autant que c'était l'une des promesses de campagne du président Buhari. Sur place, les interrogations fusent quant à la capacité de l'Etat à assurer le coût financier que cela devrait engendrer pour la fonction publique, d'autant que le pays tend à peine à se relever de la récente crise du pétrole dont l'économie est largement tributaire.

Par ailleurs, dans un pays où le secteur informel est largement répandu, ils sont probablement nombreux, ces Nigérians qui n'auront peut-être jamais droit à 30 000 nairas de salaire mensuel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :