Café : le Kenya veut renforcer sa présence sur le marché américain

Plus gros consommateur de café au monde, les Etats-Unis sont un marché de choix pour les pays producteurs qui veulent faire plus de chiffre dans le café. Et c’est dans cette logique que s’inscrit le Kenya qui veut doubler ses exportations vers le pays de l’Oncle Sam.
Ristel Tchounand

2 mn

(Crédits : DR)

Du 19 au 24 avril prochain s'ouvrira à Seattle le Global Speciality Coffee Expo, un événement planétaire qui réunira tous les acteurs majeurs du marché mondial du café. Un rendez-vous auquel prendra activement part le Kenya qui entend saisir l'occasion pour bien vendre son produit auprès des Américains.

Dans ce cadre a eu lieu, mercredi 8 mars, à Nairobi, un forum dédié à la filière au cours duquel la Direction du café du Kenya a livré l'objectif que devrait poursuivre les acteurs kenyans pendant ce séjour d'une semaine aux Etats-Unis : faire le nécessaire pour renforcer la présence kenyane sur le marché américain du café. En clair, le pays d'Uhuru Kenyatta entend doubler ses exportations au cours des trois prochaines années.

« L'Amérique du Nord est un grand marché pour le café de spécialité et nous nous attendons à ce que la visibilité qu'obtiendra du café du Kenya contribuera à la croissance de notre part de marché aux Etats-Unis », a déclaré Kiplimo Melli, chef de la Direction du café du Kenya lors d'une entrevue avec la presse locale.

Un œil sur la concurrence

Cinquième producteur mondial avec 46 000 tonnes de café en 2016, le Kenya exporte une majeure partie de sa production, notamment ses pays voisins l'Ethiopie et l'Ouganda. Au cours de la saison 2015-2016, les expéditions annuelles de café kenyan vers les Etats-Unis sont en moyenne de 4 000 tonnes. En 2016, elles ont atteint 6 100 tonnes, soit une baisse de 12,86% par rapport à la saison précédente. Des transactions qui se sont montrées malgré tout intéressantes sur le plan financier, puisque le prix du sac de 50 kg expédié vers les Etats-Unis atteignait 296 dollars au cours de la saison dernière.

Doubler les exportations de café kenyan vers les Etats-Unis, c'est expédier au moins 8 000 tonnes (en référence à la moyenne annuelle). Un objectif qui peut être réalisable, à condition de réussir à bousculer les « habitués » du marché américain. Selon la Direction du café du Kenya, le pays entend aujourd'hui se positionner spécialement sur le café de spécialité, encore appelé café de gourmet. Il est donc question de bousculer les offres historiques colombienne et brésilienne notamment.

Pour l'instant, Nairobi mise gros sur l'événement d'avril prochain à Seattle pour faire bonne impression et séduire les entreprises américaines.

Ristel Tchounand

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.