Formation : LeAD Campus recrute les futurs leaders africains pour sa 2ème promotion

 |   |  483  mots
(Crédits : DR)
Après une première expérience réussie en 2016, le programme international de formation de futurs leaders africains, « LeAD Campus - Leaders pour l'Afrique de Demain », revient et lance le recrutement de sa deuxième promotion. 30 places sont disponibles.

Plus que six semaines avant le redémarrage des activités du « LeAD Campus - Leaders pour l'Afrique de Demain », ce programme de formation dédié aux futures leaders africains et lancé en 2016 par Sciences Po Executive Education, en partenariat avec l'Agence Française de développement, l'Université du Cap (Afrique du Sud), le groupe ISM de Dakar (Sénégal) et la Fondation AfricaFrance. Pour la rentrée de la deuxième promotion qui aura lieu le 2 avril prochain, le recrutement des participants est lancé, indique un communiqué de Sciences Po.

30 participants de toute l'Afrique attendus

Cette année, le programme prévoit d'accueillir 30 participants venant des quatre coins du continent et présentant des profils de créateurs d'entreprises, managers de multinationales ou tout simplement de PME, pionniers du social business et cadres des secteurs public et associatif.

« Nous recrutons dès à présent trente participants expérimentés venant de l'ensemble du continent africain, avec une attention particulière portée sur l'Afrique anglophone. Nous sommes convaincus que la complémentarité des profils anglophones et francophones constitue une opportunité d'affaires et de développement du leadership pour nos participants », explique Nicolas Péjout, Directeur de Sciences Po Executive Education.

Chaque candidat est porteur d'un projet pour lequel il bénéficiera d'un réseau et d'un accompagnement. La formation est dispensée en français et en anglais afin d'aider ces leaders en devenir à « dépasser les barrières culturelles entre les Afriques anglophones et francophones, de manière à identifier de nouveaux marchés et consolider leurs réseaux panafricains », comme l'explique Sciences Po.

Pour la « consolidation d'un développement inclusif panafricain »

En pratique, la formation consiste en trois séminaires présentiels d'une semaine au Cap, à Dakar et à Paris. Les participants bénéficieront également d'enseignements numériques à distance ainsi qu'un système de mentorat auquel participeront les grandes entreprises partenaires telles que l'Oréal, Danone, Total ou encore Saint-Gobain, pour ne citer que celles-là.

« L'objectif de LeAD Campus et sa plus-value sont la mise en relation de leaders africains dans une optique de consolidation d'un développement inclusif panafricain. Ce dernier peut apporter des affaires et pour nombre de nos participants, qui sont dans une logique d'internationalisation de leurs activités, un premier point d'ancrage dans un autre pays », ajoute Isabelle Hoyaux, Directrice académique du programme LeAD Campus.

Pour rappel, le programme LeAD Campus est financé en partie par l'AFD qui y a attribué la somme de 3 millions d'euros pour les quatre premières années. De leur côté, les candidats y contribuent à hauteur de 12.000 euros de frais de formation. La première promotion du LeAD Campus a été diplômée à Paris en septembre dernier et avait concerné 23 participants (dont 7 femmes) âgés de 30 à 50 ans et issus de quatorze pays africains. Rendez-vous en septembre prochain pour la remise de certificats de la deuxième promotion !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2017 à 7:33 :
Bonjour,
Comment est en train d'être fait le recrutement de ces 30 leaders pour la formation ?
Merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :