Les nouveaux visages de Total Maroc

 |   |  456  mots
Tarik Moufaddal, nouveau directeur général de Total Maroc; Deedee Atsumi-Sarno, secrétaire générale.
Tarik Moufaddal, nouveau directeur général de Total Maroc; Deedee Atsumi-Sarno, secrétaire générale. (Crédits : DR/LTA)
Tarik Moufaddal, directeur général ; Deedee Atsumi-Sarno, secrétaire générale; Amor Akremi - directeur réseau et monétique, sont les nouveaux visages du comité de direction de Total Maroc, récemment nommés par le conseil d’administration.

A la Palmeraie de Marrakech fin août, le groupe Total inaugurait sa 1 000e station-service solarisée à travers le monde, franchissant ainsi un pas conséquent dans le projet mondial du géant français des hydrocarbures qui vise à équiper de panneaux solaires 5000 stations dans ses différents pays de présence.

Au même moment, le conseil d'administration décidait de porter à la tête de la filiale marocaine, Tarik Moufaddal, un ingénieur marocain qui a fait toute sa carrière dans les rangs du groupe français. Le nouveau directeur général de Total Maroc rejoint la firme à Paris janvier 2004, alors fraîchement diplômé de l'Ecole des Mines. D'abord chef de projet des Systèmes d'information au siège, il gravit progressivement les échelons et déploie notamment la stratégie d'Air Total International en Scandinavie et dans les pays Baltes. Plus tard en charge de l'approvisionnement et du négoce de produits pétroliers pour l'Afrique centrale et de l'Ouest, il travaillera également sur d'importants projets de fusions et acquisitions. La consécration vient en 2015, lorsque Total lui confie la direction générale de sa filiale tanzanienne.

En prenant les commandes de Total Maroc, Tarik Moufaddal prend aussi celles de la filiale Marketing & Service du groupe dans le royaume qui développe et distribue les produits principalement issus du pétrole. Il remplace à ces postes le français Jean-Louis Bonenfant. L'entrée de Moufaddal dans le comité de direction de la filiale marocaine est ponctuée par la nomination précédente d'une nouvelle secrétaire générale, en la personne de Deedee Atsumi-Sarno, une autre ancienne de la maison qui, précédemment, gérait les finances de Total Ethiopie.

Amor Akremi, qui assurait depuis un an la direction des opérations de vente au détail, passe directeur de réseau et monétique.

Dossier chaud

Implanté au Maroc depuis plus de 90 ans, Total dispose de plus de 300 stations-service, commercialise environ 1,6 million de tonnes de produits pétroliers par an et entretient plus de 600 emplois directs et plus de 5 000 emplois indirects. La filiale a comptabilisé un chiffre d'affaires de 6,06 milliards de dirhams au premier semestre 2019, en hausse de 5,8% par rapport à la même période l'an dernier. Un bond imputable à la hausse des ventes favorisée par l'ouverture de cinq nouvelles stations.

La nouvelle équipe dirigeante va devoir gérer le dossier chaud des négociations avec le conseil de la concurrence dans le cadre de l'enquête portant sur les soupçons d'entente sur les prix. Comme Vivo Energy et Afriquia, Total a en effet reconnu avoir procédé à cette entente sur les prix. Les négociations devraient couper de 50% les sanctions pécuniaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :