Air Sénégal : Philippe Bohn remplacé par Ibrahima Kane

 |   |  375  mots
(Crédits : DR/LTA)
Gros changement à la tête d’Air Sénégal. Philippe Bohn, directeur général depuis le lancement de la compagnie aérienne nationale sénégalaise, vient de démissionner. Il est immédiatement remplacé par Ibrahima Kane, jusque-là directeur du Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis).

C'est ici que s'achève l'idylle Air Sénégal pour Philippe Bohn démarrée en septembre 2017. Il a démissionné du poste de directeur général, pour être immédiatement remplacé par Ibrahima Kane, jusque-là directeur du Fonds souverain d'investissements stratégiques (Fonsis), révèle I-Radio.

Pour l'instant, la compagnie aérienne nationale n'a pas émis de communiqué officiel, mais les conclusions du conseil d'administration qui s'est tenu ce vendredi matin ont rapidement fuité, nous apprend une source à Dakar.

« En réalité, Philippe Bohn a démissionné hier [jeudi 18 avril, NDLR]. Mais c'est ce matin que le Conseil d'administration a désigné son remplaçant », déclare notre source.

Les propos de la discorde

Si à l'international, cette chaise musicale peut surprendre, à Dakar, au contraire, elle était attendue. Depuis sa prise de fonction, Bonh n'a pas fait l'unanimité et sa récente sortie médiatique sur une chaîne radio dakaroise a davantage resserré l'étau autour de lui. « Je ne vais pas faire plaisir à mes amis pilotes que j'adore, (...) Un drone, ça se pilote tout seul (...) l'intelligence artificielle (...) peut faire voler un Airbus A380 tout seul, c'est extrêmement simple », a-t-il déclaré provoquant la colère des pilotes de la compagnie.

Sous l'égide du Collectif des pilotes sénégalais exerçant au Sénégal et à l'étranger (Cpse), ils sont immédiatement montés au créneau, exigeant « des excuses pour les propos offensants tenus ». C'était ça ou ils n'embarqueraient plus à bord d'Air Sénégal. Visiblement, Philippe Bohn a préféré quitter le navire exécutif, mais est «désigné comme membre du Conseil d'administration en qualité d'Administrateur », précise selon le communiqué du Conseil d'administration que La Tribune Afrique a pu consulter cet après-midi.

Son remplaçant, Ibrahima Kane, dirigeait le Fonsis depuis novembre 2016. Diplômé de l'Ecole Polytechnique de Paris, il est également titulaire d'un master en ingénierie industrielle. A son actif, près d'une vingtaine d'années d'expérience dans l'industrie agro-alimentaire, notamment chez Nestlé pour qui il a travaillé en France, mais aussi en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale. Entrepreneur dans l'âme, il a également co-fondé une unité industrielle laitière au Sénégal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/04/2019 à 19:59 :
Le Sénégal a bien les moyens de sa politique de Transport aérien.
Je souhaite une union sacrée, de toutes les bonnes volontés, autour de notre pavillon national, pour la réussite de la mission de ce jeune Directeur général qui a déjà prouvé ses compétences ici et ailleurs. Le redressement rapide de la Compagnie est à sa portée. Faire confiance au patriotisme économique de ses jeunes collaborateurs à qui il faudrait donner de réelles ouvertures.
L'expertise avérée des vétérans, combinée au dynamisme de cette jeunesse, serait un atout pour asseoir définitivement une Compagnie aérienne nationale de grande envergure viable et pérenne. Félicitations et encouragements à M. Ibrahima Kane.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :