L’ex-ministre français Eric Besson va conduire l’ancrage de SICPA en Afrique de l’Ouest

 |   |  315  mots
L'ex-ministre français Eric Besson vient d'être nommé président de SICPA Maroc avec de fortes prérogatives pour l'Afrique.
L'ex-ministre français Eric Besson vient d'être nommé président de SICPA Maroc avec de fortes prérogatives pour l'Afrique. (Crédits : DR)
Nommé président de SICPA Maroc, Eric Besson, ex-ministre français sous Nicolas Sarkozy, va également conduire l’ancrage de la firme suisse en Afrique via une entité du groupe basée à Casablanca.

Eric Besson est le nouveau président de SICPA Maroc avec de fortes prérogatives pour le Continent. Sa nomination a été annoncé vendredi dernier par le leader mondial de la fourniture d'encres et de solutions de sécurité les billets de banque, passeports, tickets de transport, cartes plastifiées ou billets de loterie à gratter.

Lire aussi : Marquage fiscal : la discrète offensive africaine du suisse SICPA

Maire de Donzère depuis près de 24 ans, le nouveau patron de SICPA Maroc a été deux fois ministre en France sous Nicolas Sarkozy, d'abord en charge du portefeuille de l'Immigration, puis celui de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique. Son désormais établissement au royaume chérifien est une sorte de retour aux « sources » pour ce natif de Marrakech qui jouit d'une carrière politique, mais aussi professionnelle.

Diplômé de Montpellier Business School, il a servi dans à différente échelle dans le monde français des affaires, notamment chez Renault dans le commercial ou encore à l'Agence France Entrepreneur.

Lire aussi : Banques : le millionnaire angolais Alvaro Sobrinho persona non grata dans «son» secteur ?

Dans les cercles de SICPA depuis 2015 en tant que conseiller du président Philippe Amon, Eric Besson aura la responsabilité de piloter les activités marocaines du groupe, mais aussi de conduire l'opérationnalisation de Casablanca en qualité de hub pour l'implémentation des solutions du groupe en Afrique. Cette dernière mission s'opérera via Sicpa SHM, basée dans la capitale économique marocaine. Ses opérations cibleront dans un premier temps l'Afrique de l'Ouest.

Sur le Continent à ce jour, SICPA est physiquement présent dans six marchés. Outre le Maroc, il s'agit du Nigeria, de la Tanzanie, de l'Afrique du Sud, du Mozambique et du Kenya où le groupe basé à Lausanne (en Suisse) a été notamment frappé, début 2018, par un litige lié à l'attribution des marchés publics.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :