Elisabeth Medou Badang, nouvelle directrice et porte-parole d'Orange pour la zone MEA

 |   |  420  mots
(Crédits : Orange)
Après la direction générale d’Orange Cameroun, Elisabeth Medou-Badang devient directrice zone et porte-parole d’Orange pour la zone Moyen-Orient et Afrique (MEA).

En annonçant son départ d'Orange Cameroun en début de semaine, Elisabeth Medou Badang connaissait déjà l'étape suivante de son parcours, mais ne pouvait visiblement pas devancer sa hiérarchie. Comme confié sur Twitter, elle reste effectivement au sein du groupe français des télécoms et officiera désormais en qualité de directeur de zone et porte-parole d'Orange pour la zone Moyen-Orient et Afrique (MEA). L'annonce a été faite ce mercredi 14 février sur Twitter par Bruno Mettling, directeur général adjoint d'Orange et PDG pour le Moyen-Orient et l'Afrique.

C'est donc une importante montée en grade pour Medou-Badang qui, pendant quatre ans, s'est consacrée à l'affinement et au déploiement de la stratégie d'Orange au Cameroun. Première personnalité non européenne et premier citoyen camerounais à diriger cette filiale, la quinquagénaire laisse ainsi son nom dans l'histoire du groupe.

Diplômée en finance de l'Université de Paris XI et de l'ESCP Europe, Medou-Badang a cumulé près de 30 ans d'expérience dans le management. Arrivée chez Orange en 1999, elle a également été CEO de la filiale botswanaise du groupe.

En lui confiant la direction de la zone MEA, Orange élargit son champ d'action, puisqu'elle chapeautera désormais l'ensemble des activités sur le Continent notamment.

Frédéric Debord lui succède au Cameroun

Elle est remplacée à Douala, par Frédéric Debord, a annoncé Orange Cameroun à l'issue de Conseil d'administration mercredi soir. Diplômé de Sciences Po, ce manager français cumule une vingtaine d'années d'expérience dans le secteur des télécoms en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et aux Caraïbes. Debord signe ainsi son retour chez le groupe français où il a exercé pendant près d'une décennie, avant son départ en 2009 pour tenir les manettes d'INWI au Maroc. Il était directeur de l'exploitation chez Ooredoo Koweït quand il a accepté de rejoindre Orange Cameroun.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :