Les sherpas de BNP Paribas en Afrique

 |   |  2536  mots
(Crédits : DR)
Après presque deux siècles d’existence, le Groupe BNP Paribas est aujourd’hui présent dans 74 pays à travers la planète et emploie plus de 192 416 collaborateurs, dont 9 976 qui s’activent dans dix pays d’Afrique. Aux commandes de ces «ambassades bancaires», des hommes de carrière et d’expérience. Pascal Fèvre, Rachid Marrakchi, Jean-Louis Menann-Kouame, Pierre Bérégovoy,... Qui sont ces «as» de BNP Paribas dépêchés sur le continent ?

Du haut de son luxueux bureau à hôtel Mondragon à Paris, Jean Lemierre, 67 ans, président du Groupe BNP Paribas, s'enquiert régulièrement, en conseil d'administration ou en aparté de la situation des activités du groupe en Afrique. Depuis la réorganisation en 2014 de la stratégie du groupe parisien, figure en tête de «l'équipe de mission», Philippe Tartelin, directeur Afrique et Fabien Riguet, directeur Afrique subsaharienne, ainsi que l'adjoint de ce dernier, le Franco-ivoirien Jean-Luc Olivier Akoto. Mais au-delà de ce qu'on pourrait qualifier de «Top Management Afrique», plusieurs autres têtes s'illustrent au travers des dix filiales du groupe présentes sur le continent.

Algérie : Fèvre compose avec Ghoula

C'est le Français Pascal Fèvre qui dirige BNP Paribas El Djazair, la filiale du groupe parisien à Alger. En poste depuis août 2013, ce diplômé de l'INSEEC et titulaire d'un Master en Audit et Contrôle de gestion de la Toulouse Business School compte pas moins de 30 ans d'expérience chez BNP Paribas. En 1987, alors fraîchement diplômé, il se voit confier l'agence d'Eysines (en Gironde). Trois ans plus tard, il passe chargé d'affaires à Angoulême, puis responsable du Marché et des particuliers et professionnels en 1998. A l'automne 2001, il embrasse la fonction de directeur, d'abord pour la région du Bas-Rhin, puis dans le Midi-Toulousain, ensuite à Toulouse Pays de Gascogne. Avec sa nomination à la tête de la filiale algérienne, il signe le début d'une carrière à l'international. «Une expérience très enrichissante dans un pays méconnu par les Français», aime-t-il dire.

Depuis qu'il a ses bureaux à Alger, BNP Paribas El Djazair a vécu plusieurs étapes importantes, dont l'inauguration d'un nouveau siège en janvier 2016. Aujourd'hui, la filiale algérienne compte plus de 1 400 collaborateurs qui offrent leurs services à plus de 200 000 clients, via 75 implantations à travers le pays. La filiale pèse plus de 26 milliards de dinars en fonds propres et s'adjuge un PNB de 140 millions d'euros. Pour maintenir la banque au top et accompagner son déploiement, Pascal Fèvre compose avec son adjoint, Yassine Ghoula. Ce financier algérien compte 23 ans dans le secteur bancaire de son pays, d'abord à la CNEP-Banque, puis chez Arab Banking Corporation. Il fait son entrée chez la filiale locale de BNP Paribas en avril 2001, en tant que directeur financier. Il assurera ensuite pendant dix ans le management de la section Marchés financiers avant de prendre la direction générale-adjointe en juin 2016.

Maroc : un fils du royaume aux manettes

Sous la présidence de Laurent Dupuch, c'est un fils du royaume chérifien qui tient les rênes de la Banque marocaine pour le commerce et l'industrie (BMCI). Rachid Marrakchi, 55 ans, ingénieur de l'école Centrale de Paris, a intégré la filiale marocaine de BNP Paribas après 10 ans d'expérience dans le domaine bancaire et financier. D'abord à la BCM où il a démarré en 1988 en tant qu'ingénieur-conseil à la Direction des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :