Qui est Charles Boamah, nouveau Vice-Président Principal de la BAD ?

 |   |  703  mots
(Crédits : DR)
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) vient d’annoncer la nomination de son nouveau Vice-Président Principal, en la personne de Charles Boamah, un ancien de l’institution qui a fait ses preuves à différentes échelles. Portrait.

Charles Boamah s'est enfin installé dans son nouveau bureau aux côtés du président Akinwumi Adesina. Et pour cause, il a été nommé Vice-Président Principal du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), indique un communiqué de l'institution rendu public hier, vendredi 28 avril. Il remplace à ce poste la Tanzanienne Frannie Lautier qui a démissionné il y a à peu près deux semaines. En lui adressant les au revoirs de la BAD, Akinwumi Adesina avait déjà donné des pistes claires sur sa succession. Aujourd'hui, la chose est actée.

« Charles apporte avec lui une vaste expérience du financement du développement et une solide connaissance des finances et des opérations de la Banque. Il a réalisé un travail remarquable en tant que Vice‑président des finances. Avec sa prise de fonction au poste de Vice-président principal, je suis convaincu que l'équipe de la Haute Direction et notre personnel maintiendront la dynamique positive des réformes engagées dans notre institution afin d'accélérer la mise en œuvre des Cinq grandes priorités de la Banque », a déclaré le Dr. Akinwumi Adesina commentant la nomination de son nouvel adjoint, d'après la même source.

Plus de 35 ans d'expérience

Charles Boamah, c'est en effet plus de 35 ans d'expérience en finances et en management en Afrique. Né au Ghana, c'est dans son pays que le jeune bachelier suivra initialement son cursus supérieur, à l'Université du Ghana, sanctionné par un B.Sc. (mention très honorable) en administration des affaires. Plus tard, un MBA en finances de la prestigieuse Université de Californie à Los Angeles (UCLA, États‑Unis), lui permettra de parfaire sa formation.

Entre temps, il aura débuté sa carrière en 1978 à Accra, chez Coopers & Lybrand (aujourd'hui PricewaterhouseCoopers - PwC). Il y passe deux années avant d'être affecté à New York. En charge des services d'assurance et de soutien en matière de fusion et acquisition des entreprises du secteur bancaire, ainsi que des sociétés des secteurs des assurances, de la fabrication et de la vente de détail, il y restera jusqu'en 1985. Le financier ghanéen intègre alors, au mois de novembre de la même année, First Interstate Bank, une importante banque américaine. Dix ans plus tard, celle-ci est rachetée par le groupe financier américain Wells Fargo. En sa qualité sa qualité d'expert-comptable agréé (CPA) de l'État de la Californie, M. Boamah est promu Vice-président chargé de la politique comptable et de la recherche du groupe. Il gérera notamment l'orientation des équipes de négociation pour la structuration d'opérations complexes.

Un élément clé des dossiers stratégiques de la BAD

Dans les rangs de la BAD depuis 1996, le financier ghanéen y a occupé de nombreux postes de responsabilité laissant sa « marque » dans chacune d'elles. Outre ses multiples actions fructueuses que ce soit en tant que Vice-président et Chef du complexe financier de la première institution financière africaine durant les six dernières années, ou en tant que Premier Vice-président et de chef des Opérations par intérim, la BAD retiendra certainement de façon particulière le rôle clé qu'il a joué dans la réussite de la relocalisation temporaire de son siège à Tunis en 2003 ainsi que le retour à Abidjan en 2015.

Aujourd'hui, au sein de l'institution, Charles Boamah exerce de nombreuses autres fonctions. Il est notamment président du Conseil d'administration de la Facilité africaine de soutien juridique et du Comité de pilotage de l'Initiative des marchés financiers africains. On le retrouve également, en tant que membre, dans le Conseil d'administration d'Africa50 -le bras financier de la BAD pour le développement des infrastructures en Afrique- et dans le Conseil des gouverneurs de la Banque pour le commerce et le développement de l'Afrique de l'Est et de l'Afrique australe (Banque de la ZEP).

En devenant Vice-président principal de la BAD, Charles Boamah accompagnera toutes les actions de développement engagées par l'institution sur le continent que ce soit dans la promotion de l'entrepreneuriat, notamment agricole, le financement des économies, etc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :