Abebe Aemro Sélassié, le nouvel As du FMI en Afrique

Le département Afrique du FMI a un nouveau visage depuis le 19 septembre dernier. Après la Libérienne Antoinette Sayeh, l'Ethiopien Abebe Aemro Sélassié a pris les rênes du bureau régional. Le candidat idéal selon l'institution de Bretton Woods.
Ristel Tchounand

3 mn

(Crédits : DR)

Abebe Aemro Sélassié est le nouveau directeur du département Afrique du FMI. En fonction depuis le 19 septembre dernier, c'est vraisemblablement un homme de confiance qui est désormais aux commandes du bureau africain de l'institution de Bretton Woods, à en croire le témoignage rendu de lui par la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.

L'homme qu'il faut, là où il faut

« J'ai eu l'occasion de travailler avec Abe au cours des cinq dernières années et j'ai été frappée par son bon sens, son intégrité et son attachement au travail d'équipe », a-t-elle fait savoir dans le communiqué annonçant le mois dernier la nomination du nouveau patron du FMI en Afrique. Pour elle, Abebe Aemro Sélassié était le « candidat idéal » à la succession de Libérienne Antoinette Sayeh. Soulignant « sa capacité avérée d'initiative intellectuelle, son aptitude à former des relations fondées sur la coopération, ses compétences analytiques et son esprit de collégialité chaleureuse », elle a estimé que le financier éthiopien « apportera un dosage unique de vastes connaissances et expériences » au poste de directeur Afrique du FMI.

22 ans au Fonds

Et le FMI, Abebe Aemro Sélassié le connait bien, puisqu'il y a passé les 22 dernières années de sa vie. Après une licence en économie de la City of London Polytechnic et une maîtrise en histoire économique de la London School of Economics, le jeune diplômé passe d'abord par l'Economist Intelligence Unit, le centre de recherche du groupe de presse économique britannique The Economist Group. Une expérience grâce à laquelle il devient expert des questions relatives au risque de crédit souverain. Convoité par le gouvernement éthiopien, il est nommé économiste principal au Bureau du Président.

C'est juste après ce poste qu'il rejoint, en 1994, l'Institution de Brettons Woods. Ici, M. Sélassié passe par plusieurs départements et gère des dossiers importants, notamment le Portugal pendant la crise de la zone euro où il était sous-directeur et chef de mission.  Son expertise lui a également permis de travailler sur des questions relatives à la conception des programmes et des politiques économiques dans les pays à faible revenu et les pays émergents.

Du pain sur la planche

En Afrique subsaharienne aussi, le financier éthiopien jouit d'une riche expérience. Il a été représentant résident principal en Ouganda et chef de mission pour l'Afrique du Sud et a chapeauté les travaux relatifs aux Perspectives économiques régionales. Il a, en outre, intervenu dans différentes missions en Côte d'Ivoire, au Ghana, Kenya, Burkina Faso ou encore en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. Dans ces trois derniers pays, avant de prendre sa place, il a supervisé les travaux du FMI d'aide à la lutte contre l'épidémie d'Ebola. Et avant de devenir le n°1 du département Afrique de l'institution, il en était le directeur général adjoint.

Abebe Aemro Sélassié prend ainsi les commandes du bureau régional au moment où les Etats d'Afrique subsaharienne connaissent, de manière générale, un certain ralentissement économique. Une réalité qui a poussé le FMI en juillet dernier à revoir à la baisse sa prévision de croissance à 1,3% contre 3% annoncé au mois d'avril. Et en dehors de quelques améliorations ces derniers mois, notamment au Sénégal ou en Guinée Conakry, le patron du FMI en Afrique pourrait être amené à gérer les besoins en financements des gouvernements locaux.

Ristel Tchounand

3 mn

ConnectLive54 - Cybersécurité : Quelles stratégies pour les entreprises ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.