[Trophées ODI–spécial résilience en Afrique] L’impact sur le développement de l’économie locale, facteur déterminant pour évaluer la résilience d’une entreprise pendant la crise sanitaire en Afrique

[Article partenaire] A l'occasion de la 12e édition de l'Observatoire du Développement International (ODI), BearingPoint et ses partenaires La Tribune Afrique, HEC Paris, et le CIAN ont remis les Trophées du Développement International récompensant les entreprises françaises les plus résilientes dans leur développement en Afrique malgré la pandémie de Covid-19. Ces Trophées ont été décernés par un jury prestigieux rassemblant des dirigeants du secteur privé comme du secteur public.

4 mn

(Crédits : BearingPoint)

Cette année, le jury n'a pas réussi à départager deux entreprises s'étant démarquées par leurs projets innovants et résilients face au Covid-19, tant leurs initiatives sont peu comparables et l'impact sur la population locale est considérable.

Le prix Spécial du Jury a donc été décerné à deux entreprises, CFAO et Edenred : CFAO, pour la création d'une unité de production locale et partagée en Côte d'Ivoire ; et Edenred, pour le développement d'une solution sécurisée de paiement agricole.

Ces deux projets répondent à des besoins des locaux radicalement différents. Edenred répond, entre autres, à un enjeu de sécurité alimentaire tandis que la CFAO participe à l'industrialisation du continent et à la création d'emplois. En revanche, ces deux initiatives participent au développement de l'économie locale dans les pays dans lesquels ils sont lancés.

Des vainqueurs participant directement au développement de l'économie locale

Le premier d'entre eux, par ordre alphabétique, est CFAO. A travers sa filiale ivoirienne MIPA (Made in Côte d'Ivoire Products for Africa), CFAO a été récompensé par le jury pour avoir créé une usine locale partagée, la Multi Purpose Factory, en collaboration avec les entreprises suivantes : BIC, L'Oréal et Capri Sun. L'unité de production est divisée en deux parties, l'une dédiée à la production d'emballages, stylos et rasoirs Bic, l'autre à la production de jus de fruits et de cosmétiques. En produisant localement, la CFAO limite les importations de biens et contribue à l'industrialisation et à la création d'emplois sur le continent. Parallèlement, la mutualisation des coûts de production et de distribution permet de réduire le prix final tout en maintenant un excellent niveau de qualité. Ce projet de mutualisation permet ainsi de rendre des produits de grande marque accessibles aux classes moyennes émergentes du continent.

La crise du Covid-19 n'a pas empêché l'usine de fonctionner. En effet, celle-ci s'est ponctuellement reconvertie dans la production de produits d'hygiène et de gels hydroalcooliques. La crise sanitaire n'a eu qu'un impact mesuré sur les ventes des produits issus de l'usine partagée. En effet, en 2020, les ventes ont continué de croître à hauteur de 5%.

Le deuxième vainqueur du Prix Spécial du Jury est Edenred qui a impressionné le jury par sa solution de paiement agricole sécurisée au Niger, via sa filiale Agri Edenred, créée en 2009. Dans un contexte où la grande majorité des agriculteurs dépend d'une agriculture de subsistance, le manque d'accès aux intrants agricoles a de fortes conséquences sur la sécurité alimentaire du pays. Cette solution de paiement est donc un outil de contrôle de l'usage et de la destination des subventions gouvernementales d'intrants agricoles, luttant ainsi contre la corruption et l'insécurité alimentaire. Cela permet aux agriculteurs d'accéder équitablement aux subventions agricoles, qu'ils soient localisés proche des villes ou isolés en milieu désertique. En effet, Edenred a mis au point une solution qui fonctionne également dans les zones sans couverture mobile. Ainsi, l'entreprise s'est totalement adaptée au contexte local afin de créer un écosystème de paiement équitable, transparent et intelligent. Grâce à la durabilité de son modèle économique, Agri Edenred a particulièrement bien résisté aux effets de la crise sanitaire sur le continent. Encouragé par le succès du projet pilote déployé dans 5 pays (Niger, Mali, Soudan du Sud, République Démocratique du Congo et Burundi), Edenred a, à présent, l'ambition d'étendre le projet auprès de trois nouvelles provinces, afin d'atteindre 50 000 bénéficiaires d'ici 2022.

La sélection des vainqueurs du Prix du Jury au travers de leurs impacts environnement et sociaux

Aujourd'hui, la pertinence et la réussite des projets de CFAO et d'Edenred ne s'est pas mesuré uniquement selon des critères purement financiers : les indicateurs non financiers ont montré, au fil des années, leur pertinence. Afin d'être durable sur le plan économique, ces projets ont su intégrer d'autres considérations telles que l'impact environnemental et social. Ainsi, cette année, le jury a été particulièrement sensible à l'impact, au sens large, des projets présentés. En effet, il a considéré que la valeur créée par ces projets ne résidait pas uniquement dans les revenus générés, mais également dans les externalités sociales et environnementales du projet.

(*),(**) Jean-Michel Huet et Johanna Gomis, BearingPoint

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.